c Question au Rav : Etre médecin légiste, permis ?

Etre médecin légiste, permis ?

Rédigé le Samedi 30 Janvier 2021
La question de Anonyme

Bonjour,

Je voudrais savoir s'il est permis de faire des études de médecin légiste ?

Et si une personne effectue des études de médecin légiste lorsqu'elle n'est pas proche de la Torah, mais fait Téchouva par la suite, que faire de son diplôme ? Continuer à exercer ? Arrêter et "perdre" les 10 ans d'étude que cela a demandé ?

Merci.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
26647 réponses

Bonjour,

1. Il est à noter que dans bien des cas, l'autopsie [l'ouverture du corps, les incisions, etc.] est considérée par la Halakha comme une atteinte à l'honneur du défunt. Cette interdiction est d'ordre Toraïque. Voir 'Amoud Hayémini [Rav Chaoul Isrééli], réponse 34, paragraphe 3, Dovev Mécharim, volume 1, réponse 58, Seridé Ech, volume 2, réponse 92, Min'hat Itshak, volume 5, réponse 9, 'Helkat Ya'akov, Yoré Déa, réponse 190, Tsits Eliézer, volume 4, réponse 14, volume 13, réponse 91, Chévet Halévi, volume 8, réponse 260, Da'at Cohen [Rav Avraham Its'hak Hacohen Kook], réponse 199, Guécsher Ha'haïm, volume 1, chapitre 5.

2. Si le défunt est non-juif : ce sujet fait l'objet d'une discussion. Voir Minhat Itshak, volume 5, réponse 9, Har Tsvi, Yoré Déa, réponse 278, 'Hachouké 'Hémed sur Talmud Erouvin, page 284, Da'at Cohen [Rav Avraham Its'hak Hacohen Kook], réponse 199, 'Helkat Ya'acov, Yoré Déa, réponse 190.

3. Si le défunt est juif et que selon la Halakha l'autopsie est permise, il n'y a rien à craindre [il y a de nombreux détails à ce sujet]. Si ce n'est pas le cas, il faut tout faire pour que la cause du décès soit déterminée par un collègue -  si cela est envisageable par la législation. Si ce n'est pas le cas, il faut se tourner vers un Rav.

Voir Torah Oumada' [Rav Kalman Kahana], volume 4, pages 92-112 et Diné Israël, volume 7 [Rav Menahem Selay], pages 181-190, 'Hachouké 'Hémed sur Talmud Nidda 24b.

4. Il est à noter que le médecin légiste est aussi sollicité pour des vivants après un accident, des coups et blessures, pour affaires de mœurs ou encore pour évaluer des séquelles. Cela ne pose pas de problèmes.

5. Votre première question est : "Je voudrais savoir s'il est permis de faire des études de médecin légiste ?"

Réponse : je vous invite à me contacter par le biais du service téléphonique - Question au Rav - de Torah-Box, tous les jours, de 09h30 [heure française] à 00h30. Depuis la France, au 01.80.20.50.00. Depuis Israël, au 02.374.15.15. Tapez sur la touche 2 pour le service Question au Rav.

Voir Iguerot Moché, Yoré Déa, volume 2, réponse 151, 'Helkat Ya'acov, Yoré Déa, réponse 190, Tsits Eliézer, volume 4, réponse 14, Michepeté 'Ouziel, Yoré Déa, première édition, réponses 28-29, volume 2, seconde édition, réponse 110.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN