Aujourd'hui à Paris
06:42 : Mise des Téfilines
07:43 : Lever du soleil
13:04 : Heure de milieu du jour
18:25 : Coucher du soleil
19:10 : Tombée de la nuit

Paracha Terouma
Vendredi 28 Février 2020 à 18:13
Sortie du Chabbath à 19:21


Hiloulot du jour
Rav Nathan Tsvi Finkel (Saba De Slabodka)
Afficher le calendrier
Logo Torah-Box
Projet dédié par un généreux donateur

Ivresse, permis ?

Rédigé le Mardi 8 Août 2017
La question de Barbara B.

Bonjour,

Est-ce que l'ivresse est autorisée ?

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
18471 réponses

Bonjour,

L’état d’ivresse est strictement interdit selon la Torah.

Le vin est à l’origine des pires fautes qui puissent exister.

Cette vérité est évidente et il n’y a pas un homme de sens dans le monde qui n’en soit pénétré.

Voir Jérémie, chapitre 35, verset 6, Talmud Sanhédrin 70a-70b, Talmud Sota 2a, Pélé Yoets, volume 1, paragraphe Yayin.

Loth, dans un état d’ivresse, n’a-t-il pas eu des rapports avec ses propres filles. Voir Béréchit, chapitre 19, versets 31-38.

Même le jour de Pourim, de très nombreux décisionnaires pensent qu’il est strictement interdit de se saouler car cela va inévitablement entraîner de très nombreuses fautes : faire honte à l’autre, ne pas réciter le Birkat Hamazone, manquer la prière avec Minyan, manquer de réciter les Brakhot avant la consommation d’aliments, endommager les biens des autres, dire du Lachone Hara', etc.

Voir Pisské Techouvot, chapitre 695, passage 4.

Je n'ose pas allonger dans le développement de ma réponse, car cela pourrait laisser entendre qu’il soit nécessaire d’y apporter des explications ou des preuves.

Je suis à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Mékorot / Sources : Pélé Yoets, Pisské Techouvot.
Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN
Projet dédié par un généreux donateur