Logo Torah-Box
Aujourd'hui à Paris
07:29 : Mise des Téfilines
08:36 : Lever du soleil
13:01 : Heure de milieu du jour
17:25 : Coucher du soleil
18:15 : Tombée de la nuit

Paracha Yitro
Vendredi 21 Janvier 2022 à 17:12
Sortie du Chabbath à 18:24

Hiloulot du jour
Rav Chalom Mordékhaï Schwadron (Maharcham)
Afficher le calendrier

L'impact des pensées sur la réalité

Rédigé le Samedi 7 Novembre 2020
La question de Anonyme

Bonjour Rav,

On dit que les mots ont un impact sur la réalité.

Qu'en est-il des pensées ?

Kol Touv.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
28868 réponses

Bonjour,

1. Si vous faites allusion au pouvoir de l'attraction où "La réalité est ce que l'on crée avec son esprit""où l'on crée sa réalité à l’aide de ses pensées", et "où l'on a le contrôle de"...

Ceci rentre dans le cadre des doctrines contraires à l'enseignement de la religion juive [et, parfois, contraires au bon sens].

2. La Emouna est la croyance en Hachem, maître du monde et tout puissant. Si l'on met toute sa confiance en Lui, il est possible de réaliser toutes les merveilles du monde.

Nous avons, absolument, le droit d'espérer qu'arrive une chose "rêvée" ou d'attendre avec confiance un futur bon ou meilleur. Ceci est mentionné, explicitement, dans les versets, le Talmud et les Midrashim. Voir, par exemple, Téhilim 147, verset 11, Eikha, chapitre 3, verset 24, Talmud Brakhot 10a et Yalkout Chimoni, passage 817 sur Parachat Vaét'hanan : Afilou 'Hérev 'Hada...

D'ailleurs, nous avons l'obligation de croire que Machia'h peut arriver à chaque instant et c'est l'une des premières questions que l'on posera à chacun, après 120 ans. Voir Talmud Chabbath 31a et Rambam, Hilkhot Mélakhim, chapitre 11, Halakha 1.

Mais nous n'avons pas, toujours, le droit de croire que tous nos espoirs seront, obligatoirement, réalisés. Voir 'Hazon Ich, volume Taharot, page 300b, chapitre 2.

Parfois, le fait d'espérer consiste à compter sur un miracle. Ceci est strictement interdit. Voir Talmud Ta'anit 9a, Talmud Pessa'him 8b, 65b, Talmud Kiddouchin 39b, Talmud Yérouchalmi Yoma, chapitre 1, Halakha 4.

3. Sept jours après la sortie d'Egypte, au moment où des millions de nos ancêtres se trouvaient face à la mer refusant de les laisser passer, Na'hchon Ben 'Aminadav sauta dans l'eau en étant profondément convaincu qu'Hachem allait assécher les eaux, et c'est ce qui se produit [il avait des bonnes raisons de le croire !].

Voir Talmud, Sota 37a.

4. Pour un autre exemple mettant en relief l'impact de la pensée sur la réalité et des détails concernant votre question, cliquez sur les liens suivants :

https://www.torah-box.com/question/rabbi-yo-hanan-s-asseyait-a-proximite-du-mikve_46012.html

https://www.torah-box.com/question/puni-pour-les-actes-et-non-les-pensees_18738.html

https://www.torah-box.com/question/puis-je-croire-que-d-ieu-ne-m-enverra-rien-de-mauvais_57710.html

Nous sommes à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Mékorot / Sources : Yalkout Chimoni, Rambam, 'Hazon Ich.
Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN