Logo Torah-Box

L'importance du choix des mots dans nos prières personnelles

Rédigé le Mardi 23 Novembre 2021
La question de Anonyme

Bonjour,

Dans Ta'anit, il est marqué que 'Hanna, en priant beaucoup pour Chmouel, a raccourci les jours de son fils ; les mots qu'elle a dit ont été pris à la lettre.

1. Doit-on déduire de là que ce que l'on entend de plus en plus de nos jours sur le fait que chacun doit prier avec ses propres mots en plus de sa Téfila, 30 minutes ou plus par jour, n'est pas un consensus et qu'en demandant à Hachem avec nos mots, notre langue peut trébucher ?

2. Si l'on veut prier sur des sujets spécifiques, n'est-il pas mieux de lire des prières comme celle du Chla, du 'Hida, etc. ?

3. Avez-vous des prières composées par nos Sages à nous conseiller sur les différents sujets habituels (santé, Parnassa, enfants, réussite, protection, etc.) ?

Merci beaucoup.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
38848 réponses

Bonjour,

1. Vous posez une excellente question.

2. L'enseignement en question est également rapporté à un autre endroit du Talmud Yérouchalmi - Brakhot, chapitre 4, Halakha 1, page 31a.

3. En effet, il faut faire preuve de prudence lorsque nous récitons une prière personnelle, comme nous le voyons à propos de 'Hanna, la maman de Chmouel Hanavi ayant utilisé l'expression « 'Ad 'Olam »dans sa prière pour mériter un enfant.

L'un des sens de cette expression fait allusion à une "période 50 ans".

4. Chmouel Hanavi arriva au Michkan à l'âge de 2 ans et quitta ce monde 50 ans plus tard, à l'âge de 52 ans.

5. Dans son ouvrage Yossef Tehilot, Rabbi 'Haïm Yossef David Azoulay ['Hida] trouve cet enseignement dans le verset 2 du Téhilim 5 :

"Prête l’oreille à mes PAROLES, ô Eternel, sois attentif à mes PENSÉES !"

David Hamélekh craint que les MOTS de sa prière ne soient pas précis et exacts, donc, il implore Hachem pour qu'Il considère ses PENSÉES.

6. D'ailleurs, c'est la raison pour laquelle, nous avons un Siddour où toutes les prières nous sont proposées prêtes à être récitées. Voir ici : https://www.torah-box.com/question/qui-a-ecrit-lae-l-baroukh_45661.html

7. Dans le Midrash Rabba, chapitre 7, passage 24 sur Méguilat Esther, nos Sages, les 'Hakhamim relatent l'histoire d'un homme en chemin, très fatigué, s'adressant à Hachem en disant : "Ah, si j'avais un âne !!"[Sous-entendu : j'aurai pu monter sur son dos et éviter ma grande fatigue].

Mais que s'est-il passé ?

Un romain dont l'ânesse venait de mettre bas, demanda à l'homme de porter l'ânon qui venait de naître :(

Il s'exclama alors : "Si j'avais bien formulé ma prière, j'aurai mérité un âne à chevaucher et non à porter".

8. Cette précaution est mentionnée dans le Séfer 'Hassidim, passage 748.

9. Rav Ya'acov 'Haïm Sofer développe extraordinairement ce sujet dans Zakhor Léavraham, année 5750, pages 186-193.

10. A ce sujet, voir ici : https://www.torah-box.com/question/chema-repeter-un-mot-mal-prononce_11609.html

11. Pour des prières personnelles rédigées par nos maîtres, voir ici : http://www.toratemetfreeware.com/online/f_00925.html

Nous sommes à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Femme juive Aujourd'hui

Femme juive Aujourd'hui

Une perspective passionnante quant au rôle de la femme juive dans la société et sa place par rapport à l'homme.

acheter ce livre

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN