Logo Torah-Box
Aujourd'hui à Paris
07:26 : Mise des Téfilines
08:33 : Lever du soleil
13:02 : Heure de milieu du jour
17:32 : Coucher du soleil
18:21 : Tombée de la nuit

Paracha Michpatim
Vendredi 28 Janvier 2022 à 17:23
Sortie du Chabbath à 18:34

Hiloulot du jour
Rav Ovadiah Hadayah
Afficher le calendrier

Limoud Torah Lichma VS Limoud Torah pour l'enseigner

Rédigé le Dimanche 27 Mars 2016
La question de Hana C.

Chalom Rav,

J'aimerais avoir un éclaircissement sur le Limoud Torah.

J'ai toujours entendu que le niveau le plus élevé du Limoud Torah c'est le Limoud Torah Lichma (désintéressé).

Une personne qui est assise et étudie toute la journée est encore plus grande qu'une personne qui fait du Kirouv et donne des conférences pour rapprocher etc. puisque, quand elle étudie, sans le savoir, elle ramène des innombrables juifs à la Téchouva.

Seulement, récemment, j'ai lu dans le livre de Rav Matityahou Salomon que si l’étude de la Torah n'est pas apprise dans l'intention de l'enseigner par la suite, alors c'est du Limoud Torah égoïste et restreint.

De même, j'ai lu que le Rav Ovadia Yossef disait à tout Avrekh de donner des cours etc., alors je ne comprends pas...

Quel est le vrai Limoud Torah ? Le Lichma - pour le Limoud lui-même - ou pour l'enseigner ?

Merci énormément.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
28880 réponses

Bonjour,

Vous posez des questions fondamentales.

Je vous en félicite.

Vous écrivez :

"J'ai toujours entendu que le niveau le plus élevé du Limoud Torah c'est le Limoud Torah Lichma (désintéressé)."

Réponse : ceci est vrai. Voir Pirké Avot, chapitre 6, Michna 1.

"Une personne qui est assise et étudie toute la journée est encore plus grande qu'une personne qui fait du Kirouv et donne des conférences pour rapprocher etc. puisque, quand elle étudie, sans le savoir, elle ramène des innombrables juifs à la Téchouva."

Réponses :

Ce que vous dites n'est pas faux, mais comment, donc, faudrait-il expliquer ce qui suit ?

1. Dans la Téfila, avant de réciter le Chéma’, nous disons tous les jours : "Notre père, Qui a une pitié profonde et généreuse, sois bon avec nous et donne à notre cœur de comprendre, d'entendre et d'enseigner [...] toutes les paroles de Ta Torah...". Passage Ahavat ‘Olam [Séfaradim], Ahava Rabba [Ashkénazim]. D'où l'importance et la nécessité d'enseigner aux autres ce que nous connaissons de la Torah.

2. Le verset dit : "Pour avoir méprisé la parole d'Hachem et pour avoir violé Sa loi, cette personne sera retranchée, elle est coupable." Bamidbar, chapitre 15, verset 31.

Rabbi Meïr dit : "ce verset fait allusion à celui qui étudie la Torah et qui ne l'enseigne pas aux autres". Si la Torah est douce et importante à nos yeux, nous devons vouloir la faire goûter aux autres. Voir Talmud Sanhédrin 99a. Si nous ne ressentons pas l'envie de l'enseigner aux autres, c'est que notre Torah n'est pas encore parfaite.

3. Celui qui enseigne aux autres est, lui même, en train d'étudier. Chaque mot prononcé a une puissance bien plus élevée, car, grâce à lui, de nombreuses personnes étudient.

4. Tout d'abord, il faut noter qu'une personne peut étudier toute la journée, mais si ces intentions ne sont pas pures, ce n'est pas du Limoud Torah Lichma. Il va sans dire qu'elle doit poursuivre son étude, car le jour viendra où Hachem l'aidera à avoir des intentions pures et justes. Voir Talmud Chabbath 30a et Talmud Pessa'him 50b. D'autre part, il n’est dit nulle part qu'une personne faisant du Kirouv en donnant des conférences a obligatoirement étudié Chélo Lichma. Rabbi Akiva a commencé à étudier à l'âge de 40 ans, et durant 40 années il a enseigné à son entourage. Voir Rabbénou Béhayé, chapitre 3, verset 1 sur Chémot. Il en est de même à propos de Rabbi Yo'hanan ben Zakaï. Voir Talmud Roch Hachana 31b et Talmud Sanhédrin 41a.

5. Le Talmud nous raconte qu'Abbayé a vécu 60 ans alors que Rabba n'a vécu que 40 ans. Nos Sages disent que cela est dû au fait qu’Abbayé s'est plus investi dans le 'Hessed. Voir Talmud Roch Hachana 18a et Tossefot Passage "Rabba". Nous voyons, donc, apparemment, que le mérite d'une personne qui étudie, qui fait également du 'Hessed, et, à plus forte raison, du Kirouv, est bien plus important que celui d'une personne étudiant uniquement. Voir Rabbi Ovadia de Barténora sur Pirké Avot, chapitre 4, Michna 5.

6. Le verset dit : "Tu aimeras Hachem ton D.ieu." Dévarim, chapitre 6, verset 5. Nos Sages disent : la meilleure manière de prouver son amour envers Hachem, c'est de faire en sorte que tous aiment la Torah et de vouloir que tous l'étudient. Voir Talmud Yoma 86a. L'enseigner aux autres est l'un des moyens à notre disposition.

7. Le verset dit : "Et tu l'enseigneras à tes enfants" Dévarim, chapitre 6, verset 7. Rachi, au nom de nos Sages, les 'Hakhamim, dit qu'il s'agit des élèves. D'où l'obligation et la Mitsva d'enseigner la Torah aux autres.

Conclusion : enseigner la Torah aux autres est une très grande Mitsva. Il est bien évident que l'enseignement ne doit avoir en aucun cas un but intéressé, et il serait interdit d'en tirer des honneurs. Donc, l'enseignement de la Torah et "Torah Lichma" ne sont pas deux notions incompatibles.

"Seulement, récemment, j'ai lu dans le livre de Rav Matityahou Salomon que si l’étude de la Torah n'est pas apprise dans l'intention de l'enseigner par la suite, alors c'est du Limoud Torah égoïste et restreint."

Réponse : l'une des sources de l'enseignement que vous mentionnez se trouve, en fait, dans les Pirké Avot, chapitre 4, Michna 5 et chapitre 6, Michna 6.

Dans ces références, il est mentionné que l'étude dans l'intention de mieux pratiquer les Mitsvot est plus louable que l'étude dans l'intention d'enseigner. Mais il n'est mentionné nulle part que l'enseignement de la Torah d'Hachem est à éviter.

Plus encore, les auteurs de la Michna disent que celui qui étudie dans l'intention de mieux accomplir les Mitsvot méritera non seulement de bénéficier d'une aide pour satisfaire son souhait, mais aussi pour enseigner la Torah aux autres.

Il va sans dire que cela doit se faire avec des intentions pures et saines. Voir ci-dessous.

Il est important de noter que nos Sages ne désapprouvent pas une étude "Chélo Lichma" - "intéressée". Bien au contraire, elle est "honorable" et "méritoire".

Il est dit à plusieurs endroits du Talmud et des Midrashim : "De l'étude [et de l'enseignement] intéressée, la personne s'élèvera [sans aucun doute] peu à peu à une étude pure - "Lichma". Voir Talmud Chabbath 30, Talmud Pessa'him 50b, Talmud Nazir 23b, Talmud Sota 22b et 47b, Talmud Sanhédrin 105b, et Talmud Horayot 10b, ainsi que Yalkout Chimoni, Parachat Balak, passage 765 et Yalkout Chimoni sur Téhilim, passage 776.

"De même, j'ai lu que le Rav Ovadia Yossef disait à tout Avrekh de donner des cours etc., alors je ne comprends pas... Quel est le vrai Limoud Torah ? Le Lichma - pour le Limoud lui-même - ou pour l'enseigner ?"

Réponse : Comme nous l'avons mentionné précédemment, le fait d'étudier pour enseigner aux autres ne signifie pas obligatoirement qu'il s'agisse d'une étude "Lo Lichma". Tout dépend des pensées et du but recherché en pratiquant cette étude et cet enseignement. Moché Rabbénou a bien enseigné la Torah à tout le peuple : "Torah Tsiva Lanou Moché...". Est-il possible de penser un seul instant qu'il avait d'autres intentions que celles qu'il faut avoir ?!

"Merci énormément."

Réponse : je vous en prie.

Qu'Hachem vous protège et vous bénisse.

N.B.

Je suis à votre disposition pour toute question supplémentaire.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN