c Question au Rav : Mari hors de la maison : allumer les bougies de Chabbath ?

Mari hors de la maison : allumer les bougies de Chabbath ?

Rédigé le Dimanche 7 Juin 2020
La question de Anonyme

Bonjour Rav,

Je suis marié et je voyage, parfois, pour quelques jours, en fin de semaine pour des raisons professionnelles.

Ma femme est entièrement d’accord avec cela, mais je me pose la question pour l’allumage des bougies du Chabbath.

Parfois, je passe tout le Chabbath dans ma chambre à l’hôtel, et parfois, je suis invité chez une famille.

Ai-je l’obligation d’allumer les bougies ?

Merci pour votre réponse.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
27680 réponses

Bonjour,

1. Si le mari passe tout le Chabbath à l’hôtel ou dans une chambre en location

Si le mari est en voyage et qu’il n’est pas invité, il a l’obligation d’allumer les bougies de Chabbath, avec Brakha, dans sa chambre, même si sa femme allume des bougies à la maison. Pour des explications, cliquez sur le lien qui est à la fin de cette réponse.

Voir Choul'han 'Aroukh, chapitre 263, Halakha 6, Michna Broura, passages 28-29, Kevod Chabbath [Rav Yossef David Weingarten], page 262, Halakha 71, Halakha Broura, volume 15, pages 269-275.

2. Si le mari dort à l’hôtel mais prend ses repas chez une famille

Ce qui a été dit dans le paragraphe précédent est valable même si le mari dort dans une chambre d’hôtel et consomme ses repas chez une famille. Il devra allumer les bougies ou une lumière électrique dans sa chambre [qui devront être, encore, allumées à son retour].

Voir Choul'han 'Aroukh, chapitre 263, Halakha 6, Michna Broura, passages 28-29, Halakha Broura, volume 15, pages 269-275.

3. Si le mari passe tout le Chabbath chez une famille

A. Si le mari passe tout le Chabbath chez une famille et qu’un des membres de cette famille dort dans la chambre mise à sa disposition, il n’a plus l’obligation d’allumer les bougies du Chabbath. Il est acquitté par l’allumage de son hôte.

Voir Halakha Broura, volume 15, page 269 et Kevod Chabbath [Rav Yossef David Weingarten], page 262, Halakha 71.

B. Si le mari dort seul dans cette chambre et que l’un des membres de la famille y pénètre pour prendre des effets personnels :

Selon Rav Bentsion Abba-Chaoul et d’autres décisionnaires, le mari n’a plus l’obligation d’y allumer des bougies. Voir Or Létsion, volume 2, chapitre 18, Halakha 6, Kevod Chabbath [Rav Yossef David Weingarten], page 262, note 312.

Selon Rav David Yossef et d’autres décisionnaires, il a, tout de même, l’obligation d’y allumer les bougies. Voir Halakha Broura, volume 15, page 275, note 82, Nichmat Chabbath, volume 1, réponse 394.

Etant donné la grande discussion, il y a plusieurs solutions : 1. Chacun posera la question à son Rav, 2. On écoutera la Brakha récitée par la femme du hôte, on répondra Amen et on allumera les bougies ou la lumière électrique dans la chambre, 3. On récitera la Brakha en pensée sans bouger les lèvres. Voir Rambam, Hilkhot Brakhot, chapitre 1, Halakha 7.

4. L’allumage avec la lumière électrique

Si vous n’avez pas de bougies ou si l’on vous interdit d’en allumer, il est possible d'accomplir la Mitsva avec l'éclairage électrique de la maison et de réciter la Brakha, au préalable. Au moment de l'allumage, vous éteindrez, tout d'abord, les différentes lumières, vous réciterez la Brakha et vous les allumerez après avoir terminé la récitation de la Brakha.

Voir Chevout Its'hak - volume 8, Diné Ner Chabbath, chapitre 3, Halakha 1 [page 32], au nom de Rav Elyachiv, permettant, également, les néons et les ampoules Led [sans filaments], Yabi'a Omer, volume 2, Ora'h 'Haïm, réponse 17, volume 4, Ora'h 'Haïm, réponse 40, passage 5,  Halakha Broura, volume 15, page 472 et page 42 de la dernière partie de l'ouvrage, Pisské Techouvot, édition 5771, chapitre 263, passage 9.

https://www.torah-box.com/question/pourquoi-allumer-les-bougies-chabbath_18165.html

Nous sommes à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN