Aujourd'hui à Paris
06:18 : Mise des Téfilines
07:21 : Lever du soleil
13:53 : Heure de milieu du jour
20:26 : Coucher du soleil
21:12 : Tombée de la nuit

Horaires du Chabbat
Vendredi 10 Avril 2020 à 20:17
Sortie du Chabbath à 21:27


Hiloulot du jour
Rav Chalom Messas
Afficher le calendrier
Logo Torah-Box
Projet dédié par un généreux donateur

Mère porteuse non-juive, l'enfant est-il juif ?

Rédigé le Jeudi 21 Novembre 2019
La question de Isaac B.

Bonjour Rav,

Un enfant né d'une GPA dont la mère porteuse n'est pas juive et est adopté par une famille juive peut-il être considéré comme juif ?

Si c'est un garçon, peut-on lui faire la Brit Mila ?

Merci pour votre réponse.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
19193 réponses

Bonjour,

Apparemment, vous faites allusion à un cas où les ovules proviennent d’une femme mariée, juive et les spermatozoïdes, de son mari, juif.

1. L’enfant en question ne sera pas juif. D’après certains, il a un statut douteux et il ne pourra être considéré juif qu’après une conversion.

Voir Nichmat Avraham, Even Haézer, page 184 au nom de Rav Eliyachiv et page 186 au nom de Rav Chlomo Zalman Auyerbakh, Ma’yan Omer, volume 7 [édition 5776], page 396, réponse 30, Tsits Eliezer, volume 19, réponse 40 et volume 20, réponse 49, Todi’éni Ora’h ‘Haïm [Rav ‘Haïm Yossef Mamou], volume 1, partie Even Haézer, réponse 3, page 323.

Rav Chlomo Amar traite, longuement, de ce sujet dans Chéma’ Chlomo, volume 8, Even Haézer, réponses 1-3.

2. L’adoption n’influe en rien sur le statut d’un enfant.

3. Pour la Brit Mila : il faudra attendre la conversion.

Voir Otsar Haberit, volume 3, page 396, Halakha 3 au nom du Grand-Rabbinat d’Israël, Ma’yan Omer, volume 7, page 362 et Rama sur Choul'han ‘Aroukh - Yoré Déa, chapitre 263, Halakha 5.

D’autres références générales à propos de votre question : Lev Avraham, volume 1 [troisième édition 5737], chapitre 30, paragraphe 3 et Nichmat Avraham, volume 3, Even Haézer, chapitre 1, paragraphe 5/3 [ces deux dernières références sont tirées de Assia, volume 57-58, année 5757, pages 32, note 58], Assia, numéros 65-66, année 5760, pages 45-49, Rav Ovadia Yossef dans Yabi'a Omer, volume 2, Even Haézer, question 1, Techouvot Véhanhagot, volume 5, question 317-319 et 329, Rav Chlomo Dikhovski dans Lev Chomé’a Lichlomo, volume 2, question 43, passage 7, Rav Mordékhaï Halperin dans Assia, volume 57-58, année 5757, pages 31-35, Rav Lévi Its’hak Halperin dans ‘Hazon Yesha’ya, année 5753, pages 125-158 et Nichmat Avraham, volume 3, Even Haézer, pages 5-16, Beth Hillel, numéro 39, année 5769, pages 34-36, Beth Hillel, numéro 38, année 5769, pages 32-42, Yeshouroun, numéro 21, pages 531-564 et 565-589, Assia, année 5768, numéro 81-82, page 60, note 12, Encyclopédia Hilkhatit Refouit, volume 2 [édition 5766], pages 817-896, Chévet Halévi, volume 11, réponse 236.

Nous sommes à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN
Projet dédié par un généreux donateur