Aujourd'hui à Paris
07:21 : Mise des Téfilines
08:32 : Lever du soleil
12:43 : Heure de milieu du jour
16:53 : Coucher du soleil
17:45 : Tombée de la nuit

Paracha Vayichla'h
Vendredi 13 Décembre 2019 à 16:35
Sortie du Chabbath à 17:49

Afficher le calendrier
Logo Torah-Box
Projet dédié par un généreux donateur

Origine des Chéva' Brakhot

Rédigé le Dimanche 22 Avril 2018
La question de Anonyme

Bonjour Rav,

Quelles sont les raisons et l'origine des Chéva' Brakhot ?

Merci.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
17387 réponses

Bonjour,

L’origine des Chéva’ Brakhot

1. Béréchit, chapitre 1, verset 28 - Certains de nos maîtres disent que le mot Brakha mentionné dans ce verset, fait allusion aux Chéva’ Brakhot : Hachem les a récitées en l’honneur du « mariage » d’Adam et ‘Hava.

Voir Torah Chléma, passage 797 sur Béréchit, chapitre 1, verset 28, Zohar, Parachat Métsora, page 44b, Cha'aré Aharon sur Béréchit, chapitre 1, verset 28, Pirké Dérabbi Eli'ézer, fin du chapitre 12.

2. Béréchit, chapitre 24, verset 60 - Certains de nos maîtres disent qu’au moment où Eli'ézer a choisi Rivka pour Its’hak, des Brakhot ont été récitées. Nos Sages trouvent, donc, dans ce récit, un appui aux Chéva’ Brakhot.

Voir Torah Chléma, passage 209 sur Béréchit, chapitre 24, verset 60, Massékhet Kalla Rabbati, début du chapitre 1, Pirké Dérabbi Eli'ézer, chapitre 16.

3. Au moment du mariage de Bo'az avec Ruth, il rassembla dix hommes pour réciter les Chéva’ Brakhot.

Voir Ruth, chapitre 4, verset 2 et Talmud Ketoubot 7a-7b.

4. Talmud Ketoubot 7a-8a - dans cette référence, nos Sages expliquent le sens des Chéva’ Brakhot et la raison pour laquelle il faut les réciter.

Le sens des Chéva’ Brakhot

Brakha 1 - Chéhakol Bara Likhvodo.

Au moment du mariage et durant les sept jours qui suivent, de nombreuses personnes se rassemblent en l’honneur des mariés [pour les bénir et leur venir en aide] - ce qui rappelle la manière dont a agi Hachem au moment du « mariage » d’Adam et ‘Hava.

Ce rassemblement est un honneur pour Hachem, car tout le monde se rassemble pour agir pareillement à Lui. C’est pourquoi nous affirmons que tout a été créé pour mettre en valeur l’honneur et la grandeur du Créateur du monde. En d’autres termes : nous sommes tous présents pour suivre les chemins du Créateur.

Voir Rachi, passage Saméa’h Téssama’h, sur Talmud Kétoubot 8a et Siddour Otsar Hatefilot, volume 1, page 252a.

Certains de nos maîtres pensent que cette Brakha a été instituée afin de mettre en relief le but de la création et le but du mariage : qu’il y ait des créatures qui reconnaissent l’existence et la grandeur d’Hachem et qui accomplissent Sa volonté.

Voir Siddour Otsar Hatefilot, volume 1, page 252a au nom de Rabbi David Aboudarham.

Brakha 2 - Yotser Haadam.

Cette Brakha est une louange adressée à Hachem ayant créé l’homme.

Brakha 3 - Acher Yatsar Ete Haadam Bétsalmo.

Cette Brakha inclut deux louanges essentielles : Hachem a créé l’être humain d’une manière extraordinaire [le corps et la Néchama, l'âme] et parfaite en lui donnant une femme, grâce à laquelle l’existence de l’être humain sera garantie.

Brakha 4 - Soss Tassiss Vétaguèl Ha’akara.

Au moment de cette joie, on mentionne Yérouchalayim [la vraie source de joie], comparée à une femme stérile [sans le Beth Hamikdach et sans ses enfants].

Brakha 5 - Saméa’h Téssama’h Ré’im [Ha]Ahouvim.

On souhaite au couple de connaître la joie, la réussite et l’allégresse qu’ont connues Adam et ‘Hava dans le Gan Eden, alors qu’Hachem, « en personne » s’occupait d’eux.

Voir Siddour Otsar Hatefilot, volume 1, pages 252b-253a et Talmud Ketoubot 8a, édition Schottensteïn, note 8.

Brakha 6 - Acher Bara Sassone Vésim’ha.

Dans cette Brakha, qui, d’après certains, est un résumé des Brakhot précédentes, on remercie Hachem d’avoir créé la joie qui accompagne le mariage.

On prie, également, pour que l’on puisse connaître très prochainement, la vraie joie dans les rues de Yérouchalayim.

Voir Rachi, passage Méssaméa’h ‘Hatan Vékala sur Talmud Ketoubot 8a.

Brakha 7 - Boré Péri Haguéfène.

En l’honneur des Brakhot, il faut tenir un verre de vin. Voir les références citées au début de cette réponse.

D’après certains, la Brakha sur le vin est récitée afin d’obtenir un nombre de 7 Brakhot. Voir des détails à ce sujet dans Kountrass, Hilkhot Chéva’ Brakhot [Rav Aharon Raïzner], page 1, notes 7-10 et Haïroussine Véhanissouïne, volume 1, page 268, note 448.

Durant les sept jours qui suivent le mariage, la Brakha sur le vin est la septième des Chéva’ Brakhot. Mais le jour de la ‘Houppa, elle est récitée en premier.

Je suis à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN
Projet dédié par un généreux donateur