Aujourd'hui à Paris
06:25 : Mise des Téfilines
07:28 : Lever du soleil
13:46 : Heure de milieu du jour
20:02 : Coucher du soleil
20:47 : Tombée de la nuit

Paracha Ki-Tavo
Vendredi 20 Septembre 2019 à 19:35
Sortie du Chabbath à 20:39

Afficher le calendrier
Logo Torah-Box
Projet dédié par un généreux donateur

'Orla pour les fruits de la passion ?

Rédigé le Samedi 15 Juin 2019
La question de Patricia S.

Chalom,

Le fruit de la passion est un petit arbuste qui pousse comme les fraises et qui meurt au bout de 5 ans.

Est-on quand même obligé d’attendre 3 ans pour les manger ?

Merci et Kol Touv.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
16417 réponses

Bonjour,

D’après certains décisionnaires [Séfarades], il n’est pas nécessaire d’attendre 3 ans.

Voir Yabi'a Omer, volume 10, Yoré Déa, réponse 34, ‘Hazon Ovadia - Brakhot, page 23, Hacacheroute Léma’assé, page 316, Avné Dérekh, volume 9, réponse 33, Dvar Halakha, pages 125 et 420, Tola’at Chani [Rav Chnéor Zalman Réva’h], volume 3, page 25.

Selon d’autres décisionnaires, il faut attendre trois ans avant de pouvoir consommer les fruits. Soit du fait qu’il s’agit d’un arbre classique, soit du fait qu’en Israël, nous sommes en présence d’un doute sérieux. Si votre question porte sur des fruits de la passion cultivés en dehors d’Israël, contactez-moi, de nouveau.

Rav Elyachiv rapporté dans Yissa Yossef [Rav Yossef Efrati] - Yoré Déa 1, réponse 7, Halikhot Sadé, numéro 37 et Avné Dérekh, volume 9, réponse 33, Otsrot Yéroushalaïm [Kolel Prouchim], volume 13, page 250, Zékher Réouven [A la mémoire de Rav Réouven Nadel], page 389, Divré Pin’has [Rav Pin’has Mayer], volume 2, réponse 17.

En ce qui concerne la Brakha à réciter avant de consommer les fruits de la passion

1. D’après certains décisionnaires la Brakha à réciter avant la consommation des fruits de la passion est : Boré Péri Ha'èts.

2. Selon d’autres, la Brakha est Boré Péri Haadama.

3. Dans le doute, il est préférable de réciter la Brakha Boré Péri Haadama sauf si vous avez un Rav attitré et qu’il pense autrement.

C’est d’ailleurs ainsi qu’il faut agir selon Rav Its’hak Yossef.

Voir Yalkout Yossef - Hilkhot Mitsvot Hatélouyot Baarets [volume 2-3], page 199.

Voir, également :

Dvar Halakha [Rav Elazar Niddam], page 125,

Birkat Hachem [Rav Meïr Ouanounou], page 153,

Birkat Moché [Rav Aviad Achoual], pages 430-431,

Da’at Orah [Rav ‘Hagaï Naé Elyachiv], page 340,

Vézot Habrakha [Rav Baroukh Rephaël ‘Haddad], page 60,

Vézot Habrakha [Rav Alexander Aryeh Mendelbaum], page 99,

Pné Hachoul’han [Rav Pin’has Daniel Vitman], page 408,

Kodech Hiloulim [Rav Yifra’h Parlemoter], page 249,

Cha’aré Habrakha [Rav Chmouel Yossef Shtitsberg], page 702 et note 738.

Nous sommes à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN
Projet dédié par un généreux donateur