Logo Torah-Box

Pirké Avot : un amour qui ne dépend de rien ?

Rédigé le Mardi 11 Août 2020
La question de Anonyme

Bonjour,

Comment comprendre la Michna de Pirké Avot qui parle de "Ahava Chééna Télouya Bédavar" "un amour qui ne dépend de rien" ?

Lorsqu'on aime quelqu'un, n'est-ce pas toujours pour une raison ?

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
39100 réponses

Bonjour,

Vous posez une bonne question. La Michna à laquelle vous faites allusion est la Michna 16 du cinquième chapitre de Pirké Avot.

Une amitié et une affection dépendent, généralement, d’une cause mais il y a deux catégories d’amitié / d’affection :

1. Celles qui sont désintéressées et qui ne dépendent d’aucune cause [extérieures à la personne] comme celles des parents pour leurs enfants, celles d’un élève envers son maître ou celles d’un ami envers son prochain pour sa personnalité, sa sagesse et ses bons traits de caractère. Les sentiments animant les parents ne disparaissent pas, même si les enfants ont une mauvaise conduite. Celui qui est animé d’une affection désintéressée se donne totalement et n’attend rien en échange de son attachement et comme le dit Chlomo Hamélekh : « L’affection couvre toutes les fautes » Michlé, chapitre 10, verset 12.

Voir, également, Rambam, Hilkhot Guenéva, chapitre 9, Halakha 10 et Rachi, passage Av Haba ‘Al Habène sur Talmud Sanhédrin 72b.

Pour une excellente illustration, cliquez sur le lien suivant :

https://www.torah-box.com/famille/respect-des-parents/l-amour-d-un-pere_26762.html

Nous comprenons, dès lors, pourquoi nous sommes considérés comme des enfants par Hachem. Il nous aime malgré nos fautes [que nous devons faire disparaître] et nous L’aimons malgré les épreuves qu’Il nous impose, parfois, même si elles sont douloureuses. Voir Dévarim, chapitre 6, verset 5.

Le Rambam parle d’amitié / d’affection dépendant d’une cause spirituelle.

Dans le même ordre d’idée, Rabbénou Ovadia de Barténora parle d’amitié / d’affection de ceux qui aiment la sagesse et les bonnes actions.

2. A partir de ce qui précède, il n’est plus difficile de deviner la définition de la seconde catégorie.

Nous sommes à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Wize - Guide pour être les meilleurs grands-parents

Wize - Guide pour être les meilleurs grands-parents

Guide pratique pour relever avec joie et sérénité, la mission de « belle-mère » ou « grand-mère » !

acheter ce livre

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN