Aujourd'hui à Paris
06:22 : Mise des Téfilines
07:26 : Lever du soleil
13:54 : Heure de milieu du jour
20:23 : Coucher du soleil
21:09 : Tombée de la nuit

Paracha Tsav
Vendredi 3 Avril 2020 à 20:07
Sortie du Chabbath à 21:15

Afficher le calendrier
Logo Torah-Box
Projet dédié par un généreux donateur

Pourquoi couper les Tsitsit d'un défunt ?

Rédigé le Dimanche 10 Novembre 2019
La question de Anonyme

Chalom Rav,

Quelle est la justification (selon quel verset) pour laquelle on doit couper les Tsitsiot du Talith d'un défunt ?

Qu'est-ce que l'officiant doit faire de ces Tsitsiot une fois coupés, s'il n'y a pas de rabbin disponible ?

Merci beaucoup.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
19169 réponses

Bonjour,

Il y a deux réponses à votre question.

1. La valeur numérique du mot ציצית - Tsitsit à laquelle on ajoute 5 [nœuds] et 8 [fils] est égale à 600 + 5 + 8 = 613.

Cela fait allusion aux 613 Mitsvot que l’on « accomplit » en portant les Tsitsit.

Pour ne pas laisser croire que le défunt affiche des prétentions excessives, on retire les Tsitsit afin de mettre en évidence une certaine humilité.

Voir Tossefot, passage Passké ‘Hada sur Talmud Baba Batra 74a, Divré Sofrim, passage 2 sur Choul'han ‘Aroukh - Yoré Déa, chapitre 351, Halakha 2 et Yalkout Yossef - Avélout, page 719, note 2.

2. Etant donné que certaines personnes n’accomplissent pas cette Mitsva ou l’accomplissent d’une manière imparfaite, il a été décidé de retirer les Tsitsit afin que le défunt ne soit pas gêné et confronté à une situation contradictoire : lorsqu’il était soumis à l’obligation des Mitsvot [de son vivant], il n’accomplissait pas la Mitsva alors que qu’après son décès, il « cherche à l’accomplir » ?

On agit de la sorte pour tous les défunts et même pour ceux qui ont accompli la Mitsva de la meilleure manière, afin de ne pas faire honte aux autres défunts.

Voir Divré Sofrim, passage 2 sur Choul'han ‘Aroukh - Yoré Déa, chapitre 351, Halakha 2.

Il est à noter que, selon l’avis du Choul'han ‘Aroukh, on ne retire pas les Tsitsit du Talith utilisé pour le défunt :

1. Afin qu’au moment où il se réveille, il accomplisse de suite la Mitsva de porter des Tsitsit sur ses habits.

Voir Choul'han ‘Aroukh - Yoré Déa, chapitre 351, Halakha 2 et Divré Sofrim, fin du passage 1 sur Choul'han ‘Aroukh - Yoré Déa, chapitre 351, Halakha 2.

2. Pour ne pas que l’on puisse penser que l’on se moque de lui en lui retirant les Tsitsit, étant donné qu’il n’a plus l’obligation d’accomplir les Mitsvot.

En Israël, dans les communautés Séfarades et Ashkénazes, on retire le Talith du défunt juste avant de le placer en terre. En dehors d’Israël, on retire, uniquement, les Tsitsit de l’un des quatre coins.

Voir Yalkout Yossef - Avélout, pages 718, Halakha 2 et 769, Halakha 5.

CONCRÈTEMENT, il y a plusieurs coutumes à ce sujet. Il faudra se conformer aux habitudes de la ‘Hévra Kadicha [services des pompes funèbres] de l’endroit où se déroule l’enterrement.

Voir 'Hayé 'Olam [Rav Pin'has Tolédano], chapitre 10, Yalkout Yossef - Avélout, pages 718-719, Halakha 2 et 769, Halakha 5, Divré Sofrim - Kitsour [édition 5772], chapitre 17, Halakha 45-55.

Que faire des fils de Tsitsit ?

Un fil de Tsitsit coupé peut être jeté à la poubelle.

Cependant, il est préférable de l'envelopper dans un sachet en plastique avant de le mettre à la poubelle.

Selon les Ashkénazim, il ne faut pas les jeter à la poubelle mais les mettre sur les côtés d'un endroit public [même s'ils sont jetés par la suite]. Voir Choul'han 'Aroukh, chapitre 21, Halakha 1 et Guinzé Hakodech, chapitre 16, Halakha 8 et chapitre 17, Halakha 14.

D'après certains, il faut les envelopper avant de les jeter à la poubelle si on ne désire pas les placer à la Gueniza.

D'après certains de nos maîtres Ashkénazes et Séfarades, il est bien de les mettre à la Gueniza.

C'est une 'Houmra rapportée également dans le Choul'han 'Aroukh, chapitre 21, Halakha 1. Ceux qui agissent ainsi mériteront une Brakha particulière. Voir Choul'han 'Aroukh, chapitre 21, Halakha 1.

Il va sans dire que lorsque les fils de Tsitsit sont encore attachés au Talith, ils ont une certaine Kédoucha et il est interdit de les utiliser pour des usages méprisants : se gratter la tête ou les oreilles, attacher un objet quelconque avec les fils, etc.

Nous sommes à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN
Projet dédié par un généreux donateur