Pourquoi Daniel n'est pas considéré comme un prophète ?

Rédigé le Lundi 12 Juillet 2021
La question de David P.

Bonjour,

Pourquoi Daniel n'est-il pas considéré comme un prophète d’après la Guémara et pourquoi l'Abarbanel semble être d'un avis contraire ?

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
28212 réponses

Bonjour,

1. Dans le Talmud Méguila 3a, nos Sages, les 'Hakhamim affirment que Daniel n'était pas un prophète. Mais cela ne signifie pas qu'il n'avait pas atteint le niveau des prophètes ayant les capacités permettant d'avoir des connaissances grâce à un lien direct avec Hachem. Cela signifie qu'il n'a pas été envoyé par Hachem pour transmettre des messages au peuple juif. Rachi et Tossefot Haroch sur Talmud Méguila 3a.

2. Certains de nos maîtres affirment, cependant, que Daniel n'avait pas atteint un niveau de prophétie [Névoua] mais un niveau moins important, le Roua'h Hakodech. C'est pourquoi le livre de Daniel ne fait pas partie des Prophètes [Néviim] mais des Hagiographes [Ketouvim]. Ramban sur Béréchit 18, verset 1.

L'opinion du Abarbanel [Ma'yané Hayechoua', Ma'yan 3 sur Daniel] est semblable à celle de Rachi.

Le Rambam, Hilkhot Yessodé Hatorah, chapitre 7, Halakha 2 écrit.

"Il existe différents niveaux de prophètes. De même qu’en sagesse, certains sages en dépassent d’autres, ainsi, dans le domaine de la prophétie, certains prophètes en dépassent d’autres. Tous ne reçoivent leur vision prophétique qu’à travers un rêve nocturne, ou le jour, après qu’ils soient pris de torpeur, comme il est dit : « Je Me manifesterais à lui par une vision, c’est en songe que Je m’entretiendrais avec lui ». Tous [les prophètes], quand ils prophétisent, leurs membres tremblent, la force de leur corps diminue, leurs pensées se troublent, et leur esprit est ainsi disposé à comprendre ce qu’ils voient, comme il est dit, au sujet d’Abraham : « tandis qu’une angoisse sombre, profonde, pesait sur lui », et à propos de Daniel : « mon visage s’altéra jusqu’à en devenir livide, et je tombai dans un état de faiblesse".

Il faut, donc, faire la différence entre celui qui est Prophète et celui qui a atteint le niveau de la prophétie. Selon Rachi et Abarbanel, Daniel, avait atteint ce niveau mais il n'était pas un prophète, comme nous l'avons mentionné plus haut dans le paragraphe 1.

Nous sommes à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN