Logo Torah-Box
Aujourd'hui à Paris
05:41 : Mise des Téfilines
06:50 : Lever du soleil
13:54 : Heure de milieu du jour
20:56 : Coucher du soleil
21:45 : Tombée de la nuit

Paracha Réé
Vendredi 26 Août 2022 à 20:27
Sortie du Chabbath à 21:34

Hiloulot du jour
Rav Yaakov Israël Kanievsky (Steipeler)
Afficher le calendrier

Que faire des légumes Héter Mékhira ?

Rédigé le Mardi 9 Décembre 2014
La question de Sarah G.

Bonjour,

Que doit-on faire quand on a acheté des légumes Héter Mékhira ?

On m'a dit qu'il fallait attendre que ça pourrisse avant de les jeter.

Est-ce qu'il faut prélever le Ma'asser ?

Merci par avance.

La réponse de Rav Emmanuel BENSIMON
Rav Emmanuel BENSIMON
1530 réponses

Chalom,

1- Selon l'auteur du Choul'han Aroukh, Rabbi Yossef Karo (Avkat Rohel 25) : la sainteté de la Chemita ne concerne que les fruits appartenant à des juifs, et ayant poussé en Israël. Par conséquent, ce qui provient des terres vendues aux arabes (Héter Mékhira) ne possède aucune sainteté.

Il est à noter que d'après certains décisionnaires, la vente des terres n'est pas valide. Donc, les légumes ont poussé sur une terre appartenant à un juif. Ils sont donc touchés par la sainteté de la Chemita mais il est interdit de le consommer, étant donné qu'ils ont le statut de Sefi'him.

https://www.torah-box.com/question/manger-heter-mekhira-permis_68784.html

https://www.torah-box.com/question/heter-mekhira-vente-du-hamets-quelle-difference_68588.html

https://www.torah-box.com/question/les-sefi-him-c-est-quoi_46762.html

2- Selon le Mabit, la sainteté de la Chemita concerne tous les fruits d'Israël, même ceux appartenant aux non-juifs. Et si l'on considère que la vente n'est pas valide, les légumes ont, donc, poussé dans une terre appartenant à un juif.

Conclusion : Le Rav Ovadia Yossef zal (Yabi'a Omer 3, Yoré Déa 19) tranche qu'il n'y a pas de sainteté dans les produits provenant des terres vendues (Héter Mékhira), conformément à l'avis de Rabbi Yossef Karo. Quant au Ma'asser, la Rabbanout qui s'occupe du Héter Mékhira effectue les prélèvements nécessaires.

Béhatsla'ha.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Emmanuel BENSIMON