Logo Torah-Box

Quels textes privilégier le 9 Av ?

Rédigé le Jeudi 30 Juillet 2020
La question de Michele A.

Bonjour Rav,

Le jour de Ticha' Béav, quelles prières privilégier ? Téhilim, Lamentations, Jérémie, Proverbes ?

La réponse de Rav Avraham GARCIA
Rav Avraham GARCIA
7908 réponses

Chalom Ouvrakha,

La Guémara [Ta'anit 30a] nous donne le choix de lecture entre Iyov et les parties des malheurs exprimés par Jérémie [il faut sauter les versets de consolation].

Le Rambam [Hilkhot Ta'anit 5-11] nous ajoute un mot à ce sujet, en écrivant que l'on ne peut lire uniquement Iyov et Jérémie. De cet ajout, nous pouvons sous-entendre qu'il n'y a pas d'autre choix de lecture, ou, en tout cas, pas grand choix.

Mais le Kol Bo nous ajoute pourtant la possibilité de lire le Midrach Eikha, qui nous parle de la destruction, ainsi que les choses qui touchent au deuil [Pérèk Elou Mégalhim, etc.].

Ainsi, le Maharil Siman 21 nous permet d'étudier les Halakhot qui concernent les endeuillés, et c'est ainsi que tranche le Choul'han 'Aroukh [554-1 et 2], qu'il est permis d'étudier Iyov, Jérémie, le Midrach Eikha, et les sujets concernant les endeuillés.

Vous pouvez donc étudier aussi le livre Yossifoun [Flafius Josef], dans les passages qui concernent la destruction, ou autres livres qui récapitulent cette période si tragique [par exemple le livre Toledot 'Am 'Olam, etc.].

En ce qui concerne les Proverbes, on peut les comparer au Pirké Avot, car le but est d'étudier du Moussar [morale] et certains l'interdisent [Rama fin du Siman 553], mais d'autres le permettent [Taz Sé'if Katan 2, Birké Yossef, Méiri Mo'èd Katan 21a, et autres].

On pourra donc permettre l'étude de tout texte si le but est d'en tirer une morale [Rav Elyashiv, voir aussi Yabi'a Omer tome 4, page 315 et Yoré Dé'a Siman 61-6].

Par contre, pour les Téhilim, c'est plus délicat et c'est une très grande discussion [Maguen Avraham 554-6, Lékèt Yocher, Ritba à la fin de Ta'anit].

Apparemment, le 'Hazon Ich le permettait [voir Kara 'Alay Mo'èd note 64], mais d'autres l'ont interdit [Or Letsion tome 3-29-1 et autres] et le Rav Its'hak Yossef l'interdit a priori [Yalkout Yossef page 581].

Enfin, si c'est une lecture de Téhilim que l'on fait tous les jours pour la guérison de quelqu'un, le Rav Chlomo Zalman Auerbach le permet [Chalmé Mo'èd page 489].

Conclusion : les Téhilim sont à éviter, les Lamentations et Jérémie sont permis, les Proverbes, si le but est d'en tirer une morale, c'est permis.

Kol Touv.

Une vie de femme près d'Hachem

Une vie de femme près d'Hachem

Ouvrage-référence sur la valeur de la femme juive à l'intérieur de son foyer, dans notre société contemporaine. Conseils, idées originales, exemples pratiques pour s'épanouir. Choisissez de vivre heureuse" !"

acheter ce livre télécharger sur iTunes

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Avraham GARCIA