Aujourd'hui à Paris
04:23 : Mise des Téfilines
05:53 : Lever du soleil
13:55 : Heure de milieu du jour
21:56 : Coucher du soleil
22:57 : Tombée de la nuit

Paracha Houkat - Balak
Vendredi 3 Juillet 2020 à 21:38
Sortie du Chabbath à 23:01
Afficher le calendrier
Logo Torah-Box

Se lever devant une personne âgée

Rédigé le Dimanche 8 Mai 2016
La question de Gabriele G.

Bonjour Monsieur le rabbin,

J'aimerais savoir les détails halakhiques sur le verset 19 du chapitre 32 de Vayikra.

1) Faut-il également se lever devant une personne âgée si elle passe derrière nous ou sur les côtés, même si, pour une raison ou une autre, on l'aurait vu ?

2) Si on est à table et qu'une femme âgée vient servir les personnes qui sont à proximité, peut-on se lever et puis s'asseoir de nouveau, même si elle est encore dans les deux mètres et qu'elle ne nous a pas dit de nous asseoir ?

3) Si elle ne fait que passer en coup de vent, faut-il se lever ? Que ce soit devant, derrière, ou sur les côtés ?

4) Si la personne passe 10 fois, faut-il se lever 10 fois ?

5) Y a-t-il de grandes différences entre les Séfarades et les Ashkenaze sur ces points ?

Pouvez-vous mettre le plus de détails possible sur cette Mitsva ? J'ai vraiment à cœur de pouvoir la faire comme il se faut, selon l'avis du Rav Ovadia Yossef.

Merci d'avance.

Kol Touv.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
20899 réponses

Bonjour,

Ci-dessous, quelques détails permettant de répondre à vos questions.

1. Lorsqu'un homme âgé de 70 ans, s'approche de nous [même "en coup de vent"], il faut se lever. Ceci est valable même s'il ne s'agit pas d'un Talmid 'Hakham. Choul'han 'Aroukh-Yoré Déa, chapitre 244, Halakha 1 et Rav Ovadia Yossef, dans Yé'havé Da’at, volume 3, question 70. En cas de doute concernant l'âge de la personne, il faut se lever. Voir Rav Ovadia Yossef, dans Yé'havé Da’at, volume 3, question 70 et Yabi’a Omer, volume 3, Yoré Déa, fin de la question 13.

S'il s'agit d'un homme "Racha", on ne se lève pas. Pour des détails concernant les personnes incluses dans cette catégorie, il faut, obligatoirement, contacter un Rav compétent qui saura en donner une définition.

2. Cette Mitsva incombe également aux femmes. Voir Séfer Ha'hinoukh, Parachat Kédochim, Mitsva 257 et Techouvot Véhanhagot, volume 2, question 451.

3. D'après certains, l'âge est 60 ans. Birké Yossef, passage 4 sur Yoré Déa, chapitre 244, Pélé Yoèts, chapitre "Kima", Ben Ich 'Haï, année 2, Parachat Ki Tétsé, Halakha 12.

4. D'après la majorité des décisionnaires, il faut également se lever s'il s'agit d'une femme âgée de plus de 70 ans. Voir Rav Ovadia Yossef dans Yé'havé Daat, volume 3, question 72 et Chevet Halévi, volume 5, question 130.

5. Il faut également se lever lorsqu'un Talmid 'Hakham s'approche ["en coup de vent", également], même s'il n'a pas atteint l'âge de 70 ans. Choul'han 'Aroukh-Yoré Déa, chapitre 244, Halakha 1.

6. L'obligation de se lever est en vigueur uniquement lorsque l'homme âgé ou le Talmid 'Hakham se trouvent dans un rayon de 2 mètres [même s'ils se trouvent dans notre dos]. Choul'han 'Aroukh-Yoré Déa, chapitre 244, Halakha 2 e t 9. Il ne faut pas se lever auparavant, sans quoi, on perd le mérite d'accomplir la Mitsva. Voir Sifté Cohen [Chakh], chapitre 244, passage 6 et Birké Yossef, passage 11.

7. Il faut rester debout jusqu'au moment où ils ne sont plus à nos côtés. D'après certains, il faut attendre qu'ils s'éloignent à plus de 2 mètres. A ce sujet, voir Kima Véhidour, chapitre 2, Halakha 2.

8. De nos jours, certaines personnes ne se lèvent pas totalement [mais uniquement partiellement].  A priori, ce n'est pas correct. Voir Rav Ovadia Yossef dans Yabi’a Omer, volume 3, Yoré Déa, question 13, passage 5, Mo’adim Ouzmanim, volume 3, chapitre 248, Techouvot Véhanhagot, volume 3, question 279, volume 4, question 210, volume 5, question 27 et 274-275, Rabbi Yossef 'Haïm Zonenfeld dans  Salmat 'Haïm, questions 326-327 et Kima Véhidour, chapitre 2, Halakha 6 et chapitre 6, Halakha 3. Voir également Choul'han 'Aroukh-Yoré Déa, chapitre 244, Halakha 14.

L'une des raisons rapportées est la suivante : on pense que la personne âgée ou le Talmid 'Hakham renoncent à l'honneur qui leur revient.

9. S'ils restent debout dans notre rayon de 2 mètres, il est possible de s'asseoir après que l'on se soit levé. Voir Chevet Halévi, volume 2, question 114 et Techouvot Véhanhagot, volume 3, question 278. D'après certains, il faut rester debout tant qu'ils ne quittent pas cet endroit [ceci est une 'Houmra - mesure de rigueur].

Ceci est une réponse pour votre seconde question.

10. Si, après que l'on se soit levé, ils restent dans la même pièce et, pour une raison ou une autre, ils reviennent à nouveau dans un rayon de 2 mètres, il n'est pas nécessaire de se lever à nouveau. Voir Rav Chlomo Zalman Auerbach dans Halikhot Chlomo - Téfila, chapitre 12, Halakha 13 et Halikhot Chlomo - Mo'adim, volume 1, chapitre 12, Halakha 9 ainsi que Techouvot Véhanhagot, volume 2, question 319.

Ceci est une réponse pour votre quatrième question.

11. L'obligation de se lever est en vigueur même si la situation se présente à nous plusieurs fois par jour. Voir Birké Yossef, chapitre 244, passage 21. Selon le Rama, uniquement deux fois par jour, le matin et le soir. Voir Choul'han 'Aroukh-Yoré Déa, chapitre 242, Halakha 16 et Chévet Halévi, volume 5, fin de la question 130.

Qu'Hachem vous protège et vous bénisse.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN