Aujourd'hui à Paris
06:42 : Mise des Téfilines
07:43 : Lever du soleil
13:04 : Heure de milieu du jour
18:25 : Coucher du soleil
19:10 : Tombée de la nuit

Paracha Terouma
Vendredi 28 Février 2020 à 18:13
Sortie du Chabbath à 19:21


Hiloulot du jour
Rav Nathan Tsvi Finkel (Saba De Slabodka)
Afficher le calendrier
Logo Torah-Box
Projet dédié par un généreux donateur

Si la Parnassa est fixée à Roch Hachana, pourquoi faire la Parachat Hamanne ?

Rédigé le Lundi 28 Janvier 2019
La question de David P.

Bonjour,

Si c’est lors de Roch Hachana qu'Hachem fixe notre Parnassa, alors pourquoi prier à nouveau pour elle le mardi de la Parachat Béchala'h ?

Les Bné Israël se trouvaient alors dans le désert, un contexte miraculeux, complètement différent du nôtre, unique dans l’histoire, alors qu’une fois rentrés en terre sainte, ils ont dû mettre la main à la pâte.

Ne devrait-on pas prendre la lecture de la Paracha de la manne comme un exercice pour acquérir de la Emouna et du Bitakhon (foi et confiance en D.ieu) sur la Parnassa qu'Hachem nous donne, plutôt qu’une Ségoula qui, a priori, contredirait Roch Hachana ?

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
18452 réponses

Bonjour,

Il est possible de renforcer votre question.

Si la Parnassa est fixée à Roch Hachana, pourquoi prions-nous pour la Parnassa, trois fois par jour, tous les jours [dans la ‘Amida] ?

Réponse :

Bien qu’à Roch Hachana, chacun d’entre nous se voit attribué une part bien précise de Parnassa pour l’année à venir, mais [une partie de] cette part peut être perdue suite à un « faux pas », une « maladresse », à des transgressions ou à de mauvaises actions.

C’est, d’ailleurs, le sens « caché » de ce que nous enseigne Rabbi Yossi :

« L’homme est jugé quotidiennement »

Voir Talmud Roch Hachana 16a.

Et selon Rabbi Natan :

« L’homme est jugé à chaque instant »

Voir Talmud Roch Hachana 16a.

Rabbi Yossi et Rabbi Natan sont d’accord avec les autres Sages : le jour du grand jugement est Roch Hachana, mais la sentence et la destinée ne sont pas définitives, elles peuvent changer à chaque instant, dans un sens ou dans l’autre.

A ce sujet, voir Maharal dans ‘Hidouché Agadot, Touré Even, Tsla’h [Tsion Lenéfech ‘Haya], ‘Aroukh Lanère, Sfat Emet [références précédentes sur Talmud Roch Hachana 16a], Or Gadol sur Michna Roch Hachana, chapitre 1, Michna 2, Sifté ’Haïm, édition 5749, volume 1, page 65.

Vous écrivez :

« Ne devrait-on pas prendre la lecture de la Paracha de la manne comme un exercice pour acquérir de la Emouna et du Bitakhon (foi et confiance en D.ieu) sur la Parnassa qu'Hachem nous donne, plutôt qu’une Ségoula qui, a priori, contredirait Roch Hachana ? »

Réponse :

Je vous félicite pour votre remarque pertinente.

Elle est mentionnée dans les écrits de nos maîtres.

Voir Choul'han ‘Aroukh, chapitre 1, Halakha 5 et Michna Broura, passage 13.

Pour des détails supplémentaires, cliquez sur le lien ci-dessous :

https://www.torah-box.com/question/parachat-hamane-le-mardi-de-parachat-bechala-h-pourquoi_17090.html

Nous sommes à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN
Projet dédié par un généreux donateur