Le regard que l'on porte sur notre vie est influencé par nos propos, gare au Lachone Hara' (la faute du Lépreux). Un Juif doit toujours s'évertuer à souligner les bienfaits dont il jouit. Or parfois, notre instinct animal prend le dessus sur notre âme et nous donne l'illusion que ça va mal. C'est pourquoi on doit travailler nos Middot, et en particulier la Middat 'Hessed (l'attribut du Koken) qui nous permet de porter un regard bienveillant sur autrui et sur notre vie.