Une personne qui traverse certaines difficultés peut être tentée d'en vouloir à Hachem et de vouloir couper tout lien avec Lui. Mais est-ce la bonne réaction ? Pourquoi ? Réponse à travers des propos du Baal Chem Tov, qui rappellent que tout ce qu'Hachem fait est pour le bien. 

Parfois, lorsqu'on est confronté à des événements particulièrement difficiles, on pourrait être tenté de "se mettre en colère" contre Hachem et de régresser, par conséquent, dans Son service.
 
Mais même dans ces moments, il faut se rappeler qu'Hachem est notre père ; et un père veut le bien de ses enfants.
 
Hachem veut toujours notre bien, même lorsque nous pourrions avoir l'impression du contraire. Il n'a pas d'intérêt à nous faire souffrir. Il veut simplement que nous nous rapprochions de Lui.
 
Le Baal Chem Tov compare nos difficultés à celle d'un enfant qui apprend à marcher : lorsque l'enfant est sur le point de toucher son père, celui-ci recule un peu, pour que l'enfant fasse encore quelques pas, et qu'il apprenne ainsi à marcher totalement.
 
Lorsque le père fait cela, ce n'est pas pour embêter son fils, par cruauté envers lui mais, au contraire, pour son bien.
 
De même, les difficultés qu'Hachem nous envoie ont pour but de nous faire grandir. Il ne nous les envoie pas par cruauté, mais au contraire pour notre bien.
 
Et si on tombe, il ne faut pas se décourager. Il faut se relever, et réessayer.
 
Hachem connaît nos forces. Le but des épreuves n'est pas de les Lui révéler, mais de NOUS les révéler. Car parfois, nous ne connaissons pas suffisamment notre bon potentiel. Or pour surmonter les difficultés, il faut connaître ses qualités/ses capacités.
 
Les épreuves qu'Hachem nous envoie sont des occasions de grandir. De révéler le bon potentiel qui est en nous.
 
Retranscription : Léa Marciano