Résumé de la Paracha de Tazria’ (Parachat Ha'hodech) - année 5782

  1. Lois liées à l’impureté de la femme qui accouche d’un garçon ou d’une fille et du processus de purification qui comprenait aussi du temps du Beth Hamikdach, l’offrande d’un mouton et d’un pigeon ou à défaut de 2 tourterelles ou 2 colombes.
  2. Lois relatives aux Néga’ïm, soit des plaies sous forme de taches blanches (sorte de lèpre) sur la peau d’un homme, qui le rendaient impur. Cette tache pouvait apparaître également sur une brûlure, une blessure, sur la tête ou la barbe. Le Cohen seul, était habilité à déterminer si la nature de cette tache rendait l’homme impur ou non. Dans certains cas, l'auteur de la tache devait être isolé pendant sept jours afin de suivre l'évolution de cette tache. Si la personne était déclarée impure, celle-ci devait sortir du camp jusqu'à ce que la plaie disparaisse.
  3. Lois relatives aux Néga’ïm (taches) de couleur rouge ou verte qui touchent les habits. Dans le cas où ils étaient déclarés impurs par le Cohen, ceux-ci devaient être brûlés.

Résumé de la Haftara de Parachat Ha’hodech 

 Rite séfarade (Ezéchiel 45, 16-24 ; 46, 1-15)

Rite ashkénaze (Ezéchiel 45, 16-24 ; 46, 1-18)

Au début de la Haftara, il est rapporté que tout le peuple fera un don pour le Nassi (prince) à l'occasion de l’inauguration du Temple. Ces dons serviront à financer l’achat de sacrifices apportés pour le peuple et qui constitueront une expiation pour lui.

Par la suite, il est fait état de la cérémonie de l’inauguration et dont la première partie débutera le 1er Nissan où un Korban ‘Hatat sera offert et qui se prolongera jusqu’au 7 Nissan. Même pendant les jours de la semaine, un Korban Moussaf sera offert. La fête de l’inauguration durera jusqu’à la fête de Souccot.

Adaptation du Mikra Méfourach (Editions Oz Véhadar) et de Hatorah Chéli (Editions Ma’yenotékha)