Résumé de la Paracha de Vayikra

  1. Lois relatives au Korban ‘Ola qui doit provenir exclusivement de taureaux, veaux (mâles), boucs, béliers, ou de certains oiseaux (pigeon mâle ou colombe). Le Korban ‘Ola était entièrement consumé sur le Mizbéa’h (autel).
  2. Lois relatives aux offrandes de Min’ha (pour les personnes démunies) à partir de farine et d’huile.
  3. Lois relatives au Korban Chelamim (offrande volontaire) dont une partie était consumée sur le Mizbéa’h, une partie consommée par les Cohanim et une partie mangée par le propriétaire du Korban.
  4. Lois relatives au Korban ‘Hatat (sacrifice expiatoire) apporté par le Cohen Machia’h (Grand Prêtre oint avec de l’huile d'onction) en cas de transgression involontaire.
  5. Lois relatives au Korban ‘Hatat (sacrifice expiatoire) apporté en cas de transgression involontaire généralisée par le peuple d'Israël suite à une erreur du Sanhédrin (Tribunal rabbinique)
  6. Lois relatives au Korban ‘Hatat (sacrifice expiatoire) apporté par le Nassi (Prince) en cas de transgression involontaire.
  7. Lois relatives au Korban ‘Hatat (sacrifice expiatoire) du particulier en cas de transgression involontaire d’un interdit de la Torah.
  8. Lois relatives au Korban ‘Olé Véyorèd (nature du sacrifice expiatoire variable en fonction des moyens financiers du fauteur). 
  9. Lois relatives au Korban Acham Mé’ilot, sacrifice expiatoire apporté en cas de  profit involontaire d’objets sacrés appartenant au Michkan ou au Beth Hamikdach. Le fauteur est passible également d’une amende correspondant à 20% du montant du profit réalisé.
  10. Lois relatives au Korban Acham Talouy, sacrifice apporté en cas de doute sur une transgression involontaire d’un interdit de la Torah.
  11. Lois relatives au Korban Acham Guezélot, sacrifice apporté en cas de faux serment dont l’objectif était de dispenser son auteur d’un dédommagement.  Le fauteur est passible également d’une amende correspondant à 20% du montant de l’économie recherchée par le faux serment.

Résumé de la Haftara de Vayikra 

(Isaïe 43, 21-28 : 44, 1-23)

Le prophète Isaïe adresse ses remontrances au Bné Israël pour avoir délaissé le service d’Hachem et commis de nombreuses fautes. Son message est en substance qu’il vaut mieux écouter Hachem que d’offrir les meilleurs sacrifices.

Il leur indique que si Hachem pardonne leurs fautes et leur promet assistance et délivrance, ceci n’est réalisé que par Son mérite et non par celui des Bné Israël. Les Bné Israël sont invités à réaliser qu’il n’y a rien hormis Hachem. Y sont décrits les peines endurées par les idolâtres ainsi que la joie qui remplira le monde au moment de la délivrance future.

Lien avec la Paracha : La Paracha de Vayikra traitant des Korbanot, cette Haftara a été choisie pour les remontrances adressées au peuple d’Israël et il est préférable d'écouter Hachem plutôt que d’avoir besoin d’apporter des Korbanot expiatoires en conséquence de transgressions.

Adaptation du Mikra Méfourach (Editions Oz Véhadar) et de Hatorah Chéli (Editions Ma’yenotékha)