A Tou Bichvat, il y a un minhag (une habitude) kabbalistique de manger toute sorte de fruits, et de dire des yéhi ratsone avant et après leur consommation. Cette habitude n'est pas une exigence halakhique, mais un minhag institué par un élève du Arizal. Cependant, bien des années avant cette institution, la Michna Roch Hachana parlait déjà de Tou Bichvat. Elle rapporte notamment une ma'hloket (discussion) entre Beth Chammaï et Beth Hillel concernant la date du Roch Hachana lailanot (le nouvel an des arbres): selon Beth Hillel, ce nouvel an a lieu précisément à Tou Bichevat ; mais Beth Chammaï n'est pas du même avis. Pourquoi ? Quels enseignements pouvons-nous tirer de cette discussion ?