A travers des propos du Maharal, ce cours explique en quoi la victoire de Hannouca est une victoire de l'intelligence ; et pourquoi on ne peut pas s'acomoder d'une "bipolarité de la hokhma" en réfléchissant à la fois selon la pensée grecque et selon celle de la Torah.