Pourquoi (et comment) se réjouir des mitsvot, si celles-ci semblent tellement contraignantes ? Réponse à travers un passage du livre Léfanav Naavod.