En quoi la destruction du Beth Hamikdash est-elle bien plus grave que celle d'un simple édifice ? En quoi est-il important de la pleurer ? Ces pleurs sont-ils de simples lamentations sur le passé, ou une expression de désespoir ? Pourquoi ? Comment comprendre que le premier Beth Hamikdash a été détruit parce que les Béné Israël ont abandonné la Torah ? Ont-ils réellement arrêté de l'étudier ? Réponse à travers un passage de la Guemara Nédarim, et des propos de Rav Eliahou Lopiane, du Sabba de Kélème et du Nétivot Chalom.