Lorsque la Torah nous parle de la création de la femme, elle nous dit qu'Hachem a pris une partie de l'homme, qu'Il a créé la femme à partir d'elle, et qu'Il a ensuite "fait des points de suture" à l'homme, c'est-à-dire refermé sa chaire. Au sujet des mots qu'elle emploie alors (Vayissgor bassar ta'hténa), le Midrash Rabba fait un commentaire très étonnant: il dit que la lettre samékh, première lettre du mot Satane, apparaît pour la première fois ici, dans le passage qui parle de la création de la femme ; et qu'elle n'apparaît pas avant cet événement car, avant lui, l'homme n'avait pas de tendance à vouloir faire le mal. Comment comprendre ce commentaire, plutôt choquant en apparence ? Quel lien y a-t-il entre la lettre samékh et le Satane ? Pourquoi la tendance au mal n'a-t-elle existé que depuis la création de la femme ? Et pourquoi dire que la lettre samékh n'apparaît pas avant cet événement, alors que le Midrash lui-même relève un certain passage de la Torah situé avant, et dans lequel cette lettre apparaît clairement ?