1. Ce jour a les mêmes interdits que le Chabbath et il faudra allumer les bougies comme à l'entrée du Chabbath, mais en récitant la bénédiction suivante : Baroukh ata Ado-naï, élohénou mélèkh haolam, achère kidéchanou béMitsvotave vétsivanou, léhadlik nère chèle (si Kippour tombe un Chabbath, on rajoute : Chabbath vé) Yom hakippourim.
2.
Au cours de ce saint jour, il est possible d'arriver à un pardon des fautes et à une grande réparation de l'âme, si l'on se repent sincèrement. Durant ce jour, le mauvais penchant est affaibli, et il faut donc en profiter pour se renforcer et prendre de bonnes résolutions. Les deux principales Mitsvot de ce saint jour sont le jeûne et la Téchouva (le repentir).


3. Le jeûne de Kippour commence quelques minutes avant le coucher du soleil. Il se termine le lendemain soir, quelques minutes après la tombée de la nuit. On demandera l'horaire exact à un Rav ou on se référera à un calendrier juif détaillé.


4. Durant ce jeûne, il sera interdit de manger, de boire, de chausser des chaussures en cuir et de se laver. Les ablutions des mains au réveil et en sortant des toilettes se feront sur les doigts uniquement. Les relations conjugales seront également interdites. Comme tous les jeûnes, le détachement des profits matériels a pour but de nous faciliter la Téchouva et nous permettre de nous renforcer dans notre Service Divin.


5. Le jour de Kippour pardonne les fautes, à condition que l'on fasse Téchouva. Si durant toute l'année chaque instant de Téchouva a une force et un impact des plus puissants, le jour de Kippour, les réparations effectuées par le repentir sont encore plus grandes ! Il faut donc multiplier les prières pour le pardon des fautes et se renforcer dans la Crainte du Ciel. Aussi, on étudiera du Moussar afin d'intensifier l'amour des Mitsvot.


Pour toute question, un Rabbin vous répond de 8h à minuit au +97237219085 (gratuit) ou +33825566661 (0,15cts/min).