À l'approche de Pessah, la femme du Imré Émeth était très inquiète car la femme de ménage qui devait l'aider ne pouvait pas venir, et elle-même ne pouvait pas faire face à tout ce ménage toute seule. Lorsqu'elle en parla à son mari, celui-ci prit un livre de Téhilim et se mit à prier avec beaucoup de concentration...