Au début de ce cours, Rav Bentata rappelle que les personnes dont la Torah parle dans les Parachiotes de Chéla’h Lékha, Kora’h et Balak et dont on aurait pu penser qu’il s’agissait de réchaïm avaient -en fait- une  madréga (niveau spirituel) très élevée. Il demande : En quoi les événements relatés dans ces Parachiotes et qui semblent pouvoir n’arriver qu’à des personnes se trouvant à un niveau spirituel nettement supérieur au notre peuvent-ils être porteurs d’un quelconque enseignement nous concernant ? Il commence à répondre à cette question en parlant -notamment à travers une histoire et un fait divers- de la notion d’ambition.