Il existe une légère différence entre les mots employés par la Torah au sujet du éved ivri et ceux utilisés par les 'Hakhamim. Pourquoi les 'Hakhamim ont parlé de trente-neuf coups, alors que la Torah en avait prescrit quarante ?

Au début de ce cours, Rav Bentata rapporte un passage de Parachat Michpatim, sur lequel il demande : Comment un homme peut-il vouloir rester éved malgré ce que cela implique au niveau de sa dignité? Il ajoute, au nom du Maharal : Puisqu'on poinçonne l'oreille au éved parce qu'elle n'a pas été attentive à ce qui a été dit au Har Sinaï, pourquoi n'en fait-on pas de même à chaque Juif qui fait une avéra? Il parle de l'accoutumance, montant qu'elle peut habituer l'homme aux pires choses; mais expliquant aussi -en se basant sur un commentaire du Rambam- qu'elle peut aider l'homme à s'élever dans la Avodat Hachem, à trouver son plaisir dans le spirituel.