Au début de ce cours, Rav Sitruk - en se basant sur la Guémara Psa'him- rappelle que la Torah nous interdit de haïr notre prochain (même si elle nous demande parfois de désapprouver son comportement) et que l'existence du mal est nécessaire (pour nous permettre de conserver notre libre-arbitre). Il fait remarquer, en rapportant une explication du Maharal, que nous ne prions pas pour la mort des méchants, mais pour qu'ils fassent téchouva. Il précise cependant - en citant deux commentaires du Rambam qu'il faudra comprendre- que certains textes de la Torah semblent contredire cette idée. Il pose essentiellement deux questions, autour desquelles s'articulera ce cours : Comment la Torah définit-elle l'humanisme? Quelle attitude nous demande-elle d'avoir face à ceux qui n'ont aucune morale?