Ce cours explique pourquoi les endeuillés n'ont pas le droit d'étudier la Torah, alors qu'il s'agit de la plus grande mitsva. Il montre, plus précisément, ce qu'il est très important de faire après le décès d'un tsadik. Il rappelle quelques- une des inestimables qualités de Rav Yossef-Haïm Sitruk zatsal, et en particulier son amour de la Torah et les efforts remarquables qu'il a faits pour la diffuser et l'accomplir.