L’homme a été très influencé par 3 personnalités “incontournables” du monde moderne que sont Darwin, Marx et Freud. Mais leurs théories, pour révolutionnaires qu’elles soient, ont laissé l’homme perdu dans de nombreuses questions éthiques et existentielles :

- L’homme ne serait-il qu’une espèce animale parmi d’autres, doué d’une intelligence plus développée, et cette supériorité lui donnerait-elle le droit d’exploiter et même de manger des êtres vivants moins évolués que lui ? 

- Qui suis-je individuellement et y a-t-il un sens à mon existence ?

 - A-t-on un libre-arbitre ou ne sommes-nous que la somme de tendances innées et déterminés par les influences familiales et sociales ? 

- Quel intérêt d’avoir une descendance ? Etc. 

Les premiers versets de la Torah répondent clairement à ces questions et posent les fondements éthiques de l’existence humaine :

- L’homme a été créé par D.ieu, Maître de l’univers, et n’est pas le produit d’une longue et “laborieuse” mutation d’espèces. Il est le but et l’apothéose de la création et cette dernière n’a de raison d’être que pour le servir.

- Il s’attachera à une femme (!) et se multipliera. En agissant ainsi, il accomplit la Volonté divine.

- Il est légitime que l’homme comme la femme ressentent le besoin de couvrir leur nudité, par gêne. Toute attitude contraire a ce sentiment de pudeur va a l’opposé de la nature humaine.

- Il existe dans la création des notions de bien et de mal absolus, qui ne sont pas sujettes à interprétation et ne dépendent pas d’opinions subjectives. 

- L’être humain a certes des tendances au mal, mais il lui appartient de les surmonter. C’est pourquoi il devra rendre compte de ses actes.

- Devant des faits graves comme le crime ou la débauche, D.ieu intervient dans ce monde pour mettre un frein aux débordements. Le monde n’est pas délaissé mais il est observé sans cesse par son Créateur.

Si la Bible de façon aussi explicite, cadre l’homme dans son existence et lui indique la “carte de route” de la morale, on se demande pourquoi celui-ci a abandonné ces données sûres et réconfortantes pour suivre des théories incertaines et inconsistantes – bien que très savantes. Sans doute car elles lui permettent d’agir selon ses désirs immédiats et d’étouffer tout sentiment de culpabilité.

Mais tout être humain adulte va devoir tôt ou tard se positionner devant ces questions, y chercher des réponses, pour donner une direction à sa propre vie et à celle de sa descendance. 

Le message biblique nous permet d’évoluer dans un monde cadré, clair et dirigé d’une “Main” sûre ; il fait écho dans le cœur de chaque humain et procure un sentiment connu et apaisant.

Quant aux théories modernes qui se démarquent de la Torah, elles peuvent séduire l’homme par le simulacre de liberté qu’elles lui proposent, mais au final elles le plongent dans le néant. 

Achrénou, ma tov ‘helkénou ouma na’im goralénou !” Nous ne pouvons qu’être heureux et satisfaits de notre part et de notre héritage !