Alors que Yossef, fils de Ya'acov Avinou, n'avait que dix-sept ans, il fit deux rêves qu'il raconta à ses frères. Il fut ensuite confronté à plusieurs difficultés, dont celle de devoir rester douze ans en prison. Là, il interpréta deux rêves: celui du maître échanson et celui du maitre panetier. Puis il fut libéré de prison, et appelé par Pharaon pour interpréter deux autres rêves, faits par le roi lui-même. En quoi la réaction qu'il eut à ce moment-là est-elle particulièrement étonnante ? La Torah considère-t-elle toujours les rêves comme significatifs ? Réponse à cette dernière question à travers l'explication de divers passages du Talmud...