Lorsque les baalé téchouva découvrent la grandeur de la Torah, ils ont tendance à vouloir absolument rattraper le temps perdu en s'investissant à plein temps dans son étude. Cependant, tout le monde est-il fait pour ce mode de vie ? Est-il forcément positif d'étudier la Torah sans travailler ? Pourquoi ?