La téchouva est une mitsva de la Torah, surtout pendant les Asséret yémé téchouva. Chaque année, nous essayons de l'accomplir, en se disant: "A partir de maintenant, je vais m'améliorer sur tel ou tel point". Pourtant, très souvent, l'année suivante, nous nous apercevons que nous n'avons pas été à la hauteur de nos espérances... Est-ce pour autant que nous n'avons pas du tout accompli la mitsva de téchouva ? Pourquoi ? Que dit le Rachach à ce sujet ? Ses propos contredisent-ils ceux du Rambam, qui semblent impliquer qu'il faut se séparer totalement des avérot (au point qu'Hachem puisse témoigner qu'on ne la fera plus jamais) pour être considéré comme ayant fait téchouva ? La Torah attend-t-elle de nous que nous ne fautions plus jamais ? Pourquoi ?