Parfois, un homme et sa femme peuvent en être arrivés si loin dans les cris et les disputes qu'ils ne sont même plus capables d'écouter un cours de chalom bayit. Ils se sentent usés, n'ont plus la motivation nécessaire pour avancer, et restent hermétiques à tout message de chalom bayit, qui pourrait pourtant nettement améliorer leur couple. Ils ne cherchent qu'une chose: arrêter de souffrir. Et ils ne choisissent, pour cela, qu'une seule option: le divorce. Mais est-ce vraiment la bonne solution ? Pourquoi ?