Souvent noyées dans le quotidien, que faire pour préserver... l’essentiel ?

Encore un matin...

Ce matin, comme chaque matin, je me suis levée, je me suis préparée. Puis j’ai réveillé mes enfants. Je leur ai préparé leur petit déjeuner en criant afin qu’ils se dépêchent. Mon fils de 6 ans n’arrivait pas à mettre son pantalon alors j’ai râlé et je le lui ai enfilé vite fait bien fait avant de le porter jusqu’à la salle de bain pour qu’il se brosse les dents. Ma fille de 4 ans a commencé à sortir ses jouets. J’ai alors tout attrapé vivement en pestant contre ses peluches, le réveil, la chaussure qu’on ne trouvait pas et sur tout ce qui nous mettait en retard. Quand, enfin, toute ma descendance fut déposée à l’école, qu’est-ce que j’ai fait ? Eh bien j’ai soufflé. Car j’étais soulagée que cette matinée soit terminée et parce que j’avais réussi. Réussi quoi ? A être à l’heure. Ce matin encore, j’avais fait plaisir à mon patron, à l’école, à l’horloge, au système national et à moi-même.  

Et tout à coup, quelque chose a fait écho en moi. Et à mes enfants ? Qu’est-ce que j’ai retenu de ce matin, semblable à tous les autres, passé en leur compagnie ? Et surtout qu’est-ce que mes enfants ont retenu de moi ? Une mère qui court, une mère qui crie, une mère pressée mais pas une mère qui apprend, une mère patiente, une mère compréhensive… Finalement, je n’avais rien réussi…

Nouveau point de départ

Alors oui, il est difficile d’être toujours irréprochable en tant que maman. Mon bien-être est indispensable et je ne le remettrai jamais en cause : j’ai besoin de travailler, de sortir, de m’épanouir. Il est normal que parfois, je perde mes moyens, que je sois agacée. Je suis humaine et je veux m’améliorer. Mais les moments que je consacre à mes enfants sont-ils des moments où je suis entièrement à eux, à leur épanouissement, à leur apprentissage ? Ou n’y a-t-il que mon corps qui est avec eux, mon esprit se baladant déjà ailleurs, bien loin ?

Oui, je leur donne tout ce que je dois leur donner en tant que mère : nourriture, propreté, logement, amour… Mais est-ce que je leur donne vraiment l’essentiel ? Alors pour ne plus passer à côté, j’ai décidé d’écrire des préceptes que j’accrocherai au mur et qui seront comme des leitmotivs pour moi afin de ne jamais oublier ce qu’on a tendance à facilement perdre de vue avec le quotidien : qu’Hachem m’a offert le plus beau rôle de la vie en me donnant des enfants.

Aujourd’hui, je partage avec vous ce que j’ai écrit avec mon cœur pour être toujours la mère que l’on rêve d’être :

Les 10 principes d’une maman !

1. Hachem m’a confié une âme pure et précieuse.

2. Si Hachem m’a confié spécialement à moi cette âme et non une autre, c’est que je suis la plus habilitée pour m’en occuper et développer tout ce qu’elle a de meilleur en elle.

3. Cette mission que m’a confiée Hachem me permettra de toujours me dépasser pour être au meilleur niveau et ainsi me permettra de découvrir tout ce dont je suis capable et que j’ignorais jusqu’alors.

4. Mon enfant n’a qu’une mère - et qu’un père - mais surtout qu’une seule enfance.

5. Pour s’épanouir, mon enfant a besoin que je m’occupe de ses besoins physiques, de ses besoins affectifs et de ses besoins spirituels. Je ne dois en aucun cas négliger l’un des trois.

6. Quand je suis avec mes enfants, je dois être ENTIÈREMENT avec eux, sans parasites extérieurs (téléphone, télévision, pensées aux soucis…)

7. Je dois être un modèle pour mon enfant et lui montrer l’exemple : me comporter comme je souhaite qu’il se comporte.

8. Je serai toujours fière de mon enfant et je dois le lui dire chaque jour !

9. Mes paroles doivent toujours être encourageantes, patientes, claires mais aussi parfois fermes. Je suis là pour leur apprendre et chaque jour doit comporter un apprentissage.

10. Je dois être consciente que mon enfant élèvera ses enfants selon mon modèle d’éducation. Ai-je envie de créer un cercle vertueux ou un cercle vicieux ?

En accrochant cette liste sur le mur de ma cuisine, en la lisant chaque jour pour ne jamais oublier ne serait-ce qu’un seul de ces préceptes… alors je pourrai observer mon enfant grandir avec plus  de bonheur, de sérénité, de respect et d’amour !

Prendre le temps...

Demain matin, comme chaque matin désormais, je lirai ma liste et ainsi je laisserai mon fils prendre son temps pour réussir à mettre son pantalon seul avec mon regard bienveillant à ses côtés. Je laisserai un temps à ma fille pour jouer en lui apprenant à ranger par la suite. Pour leur apprendre à ne pas être en retard, je devrai passer par la case “être en retard”. Ce n’est pas grave. Car tout ne vient pas du jour au lendemain. Mais prendre le temps avec mes enfants, être patiente, les aimer et ainsi apprécier mon rôle de maman, ça, ça doit se vivre chaque jour.

Béhatsla’ha à toutes les mamans !

Rachel S.