De nos jours, la plupart des gens ne voient pas en quoi il serait mauvais de prêter de l'argent à intérêt. Pourtant, aux yeux de la Torah, cette pratique n'est pas du tout encouragée. Pourquoi ? Quel mal y aurait-t-il à se faire rémunérer pour un service rendu ? Que dit Rav Haïm Schmoulevitz à ce propos ? En quoi la mitsva d'aimer son prochain comme soi-même peut-elle nous aider à faire du bien gratuitement ?