Torah féminine

Tsniout & Paracha : Se connecter à l’éternité (Nasso)

Mis en ligne le Mardi 18 Mai 2021

Face à un monde où tout devient très vite obsolète, où chaque tendance, chaque besoin, chaque mode changent à vive allure... nous les filles d’Israël, restons solidement et fièrement connectées à notre héritage ! Le plus ancien du monde : la Torah d’Hachem. C’est certes naviguer à contre-courant, mais nous essayons d’avancer avec une foi sincère que ces lois sont bien plus qu’une hygiène de vie, mais une preuve d’amour et de respect envers chacune d’entre nous. C’est notre héritage, notre lien éternel avec notre Créateur qui nous aime tant et qui ne veut que notre bien.

D’ailleurs, en vivant la Tsniout, on verra qu’on pourra librement y ajouter notre petite « touche beauté » en essayant d’agrémenter ces lois par nos goûts et notre style. Et c’est bien ça la merveille de cette Mitsva purement féminine : notre personnalité et nos habitudes vont se marier avec les lois pour les faire vivre, et même parfois les influencer (attention ne rien décider seule !)

Il existe trois sortes de lois de Tsniout :

« Daat Moché » : Les Mitsvot de la femme étant mentionnées dans la Torah.

« Daat Yéhoudit » : Les Mitsvot ayant été instituées par nos Sages.

« Minhag Hamakom » : Les lois peuvent varier en fonction des habitudes des femmes locales pratiquantes.

Nous avons le mérite cette semaine d’avoir dans notre Paracha l’une des rares Mitsvot de la Torah, considérée comme « Daat Moché » qui est de couvrir notre chevelure une fois mariée (5 :18). Chaque fois que nous couvrons notre atout de beauté et de charme afin de le réserver uniquement à notre moitié, nous accomplissons un commandement de la Torah ! Quel mérite ! Que ce soit pour une heure, une journée, une semaine, un Chabbath ou toute une vie, l’essentiel est de mettre le pied à l’étrier. Commencer, avancer dans cette Mitsva qui va certes tester tout notre être, mais qui prouvera ainsi notre attachement à notre unique héritage. Nous porterons cette couronne, le sceau de notre double alliance a l’éternité : celle à notre époux et celle au Maitre du Monde.

La prière avec audace

« Mais si cette femme ne s'est pas souillée, si elle est pure, elle restera intacte et aura même une postérité ». Si la femme Sota, soupçonnée d’adultère par son mari et ayant été vue par deux témoins avec un autre homme, boit les eaux amères préparées par le Cohen et qu’elle est innocente, elle aura une descendance (Rachi).

Encore une fois, notre histoire, nos ancêtres, ces femmes pieuses qui ont vécu il y a des milliers d’années seront notre source d’inspiration pour avancer et nous aider à affiner notre lien avec Hachem.

‘Hanna la mère de Chmouel Hanavi pria « devant l’Eternel et pleura longtemps » [1] pour qu’Hachem l’exauce de tomber enceinte. A tel point que le prophète Eli crut qu’elle était ivre ! [2]

La Guémara Brakhot nous dit qu’afin d’être exaucée ‘Hanna insista jusqu’à « menacer » Hachem en Lui disant «Tu verras ». Elle menaça de se faire passer pour une femme Sota et puisqu’innocente, les eaux lustrales lui garantiraient une descendance.

On s’inspire de ‘Hanna les amies, pour ajouter une petite touche d’audace, mais pas d’effronterie, lors de nos prières !

On se sentira si proches de Lui, tellement à l’aise dans nos discussions avec Lui, qu’on osera Lui demander avec insistance telle une fille s’adressant à son père. On découvre alors, grâce à ‘Hanna, la doyenne de la prière,  une nouvelle facette de la Tsniout  du langage : une audace de sainteté (azout di kédoucha). Celle d’oser supplier Hachem à un point où Il se verrait obligé d’accepter.

 

[1] Samuel (1 :10)

[2] Samuel (1 :12-15) 

Esther MELLOUL - © Torah-Box

Contact : tsnioutnews@gmail.com (enseignements Tsniout, préparation au mariage, cours pour jeunes filles, etc.)

Femme juive Aujourd'hui

Femme juive Aujourd'hui

Tout au long de l'Histoire, le rôle joué par les femmes au sein des différentes civilisations fut plutôt linéaire : épouses et mères avant tout, elles restaient confinées dans l'ombre de leur foyer. Ce n'est qu'au cours des derniers siècles que la femme, hissée au même rang que l'homme par les façonneurs d'idéologies contemporaines, a vu sa place évoluer pour atteindre de manière presque identique celle de l'homme.

acheter ce livre

Avez-vous aimé ?
Newsletter Torah-Box Femmes

Pour recevoir chaque semaine les nouveaux cours et articles, inscrivez-vous dès maintenant :

27 Novembre 2021 - 23 Kislev 5782

  • 07:09 Mise des Téfilines
  • 08:17 Lever du soleil
  • 12:38 Heure de milieu du jour
  • 16:58 Coucher du soleil
  • 17:48 Tombée de la nuit

Chabbath Mikets
Vendredi 3 Décembre 2021

Entrée à 16:37
Sortie à 17:49


Changer de ville