Torah féminine

Tsniout & Paracha : la Tsniout envers et contre tout ! (Pin’has)

Mis en ligne le Mardi 29 Juin 2021

Nos ancêtres, les amies, sont notre source d’inspiration. Malgré qu’ils ont vécu il y a des milliers d’années, leurs comportements vont nous guider, nous inspirer. Ils sont loin de tomber dans les oubliettes, au contraire, grâce à la Paracha on se connecte à eux et à leurs actes valeureux, pour grandir et se parfaire. Parfois il est dur d’avancer dans cette Mitsva car les embûches sont bien nombreuses : le regard des autres, le quand dira-t-on ou bien on se sent complètement chamboulée dans notre intériorité. Comment faire pour ne pas tout lâcher, mais pour justement avancer de plus belle et tenir bon malgré les épreuves ?

Cette semaine il y a deux épisodes dans notre Paracha qui vont nous aider à répondre a ces questions.

Agis avec zèle comme Pin’has !

« L’eternel parla a Moche : « Pin’has fils d’Eléazar, fils d’Aaron le pontife a détourné ma colère de dessus des enfants d’Israël(…) (25 :10). « C’est pourquoi tu annonceras que Je lui accorde mon alliance de paix. Elle lui sera, ainsi que pour sa postéritéaprès lui, une alliance de sacerdoce perpétuel parce qu’il a été zélé pour son D.ieu et qu’il a fait expiation sur les enfants d’Israël » (25 :12-13)

Grâce à quoi le petit fils d’Aaron Ha Cohen mérita une telle bénédiction : « une alliance de paix perpétuelle » ? Grâce à son « zèle », grâce à son élan de sainteté.

Pin’has à la fin de la Paracha Balak, s’élança comme un lion « du milieu de la communauté » (Balak 25 :7) pour immédiatement luter et cesser un acte immoral et ainsi restaurer le Kavod (respect) d’Hachem au sein de notre peuple.

Les amies, Pin’has n’a attendu personne, c’était plus fort que lui ! L’honneur d’Hachem avant tout quitte à risquer sa vie ! 

A notre niveau, on s’inspire de Pin’has dans la Tsniout ! Lorsque nous portons des vêtements Tsnouim, nous ajoutons de la sainteté au sein de notre peuple et dans toute la création. Même si c’est dur, même si nous faisons face à des réflexions, nous avançons avec zèle, nous ne lâchons pas et nous agissons ainsi avec « Kidouch Hachem » en faisant grandir la gloire d’Hachem dans le monde.

Il suffit de peu les amies : un maquillage subtil et délicat, une robe estivale légère aux bonnes longueurs, une jolie jupe au style « bohème » qui ne sera pas transparente accompagnée d’un joli chemisier blanc en l’honneur de Chabbath, un foulard en soie avec un joli nœud sur le cote lorsqu’on est mariées. Et la liste est longue !

Comme Pin’has, soyons zélées et n’attendons personne pour avancer quand on se sent prêtes à avancer !

Les filles de Tselof’rad : Notre opinion compte !

« Alors s’approchèrent les filles de Tselof’had (…) de la descendance de Menaché fils de Yossef, lesquelles filles avaient un nom Mah’la, No’a, Hogla, Milka et Tirtsa. Elles se présentèrent devant Moché, devant Eléazar le prêtre, devant les princes et toute l’assemblée a l’entrée de la tente d’assignation en disant : Notre père est mort dans le désert, (…). Faut-il que le nom de notre père disparaisse du milieu de sa famille parce qu’il n’a point laisse de fils ? Donne-nous une propriété parmi les frères de notre père. » (27 :1-4).

Les amies ! Qui a dit que les filles d’Israël sont soumises ? Qui a dit qu’en s’habillant ou en se comportant avec pudeur et discrétion nous seronteffacées?

Mah’la, No’a, Hogla, Milka et Titsa se sont présentées devant tous les grands de la génération ! Quelle force et quel courage mais surtout quelle audace de sainteté !

En reconnaissance à leur question purement motivée par l’amour d’Israël, et le Chem Chamayim (pour l’amour de D-ieu) Hachem les exauça et de surcroit découlèrent toutes les lois de l’héritage !

Comme elles et Pin'has, faisons preuve de persévérance, de force et de courage lorsqu’il s’agit de faire la volonté de notre Créateur. La Tsniout rime avec pudeur et non pas avec soumission. Non seulement nous serons si le D.ieu veut élevées et grandies comme Pin’has, mais nous serons aussi écoutées et respectées comme les filles de Tselof’rad.

Et ça ne s’arrête pas là ! Quand on fait les bons choix en matière de Tsniout vestimentaire ou comportementale mais aussi dans les endroits ou amis que nous fréquentons, en découlent sainteté et pureté supplémentaires pour toute notre descendance. C’est un pari gagnant à l’éternité !

Esther MELLOUL - © Torah-Box

Contact : tsnioutnews@gmail.com (enseignements Tsniout, préparation au mariage, cours pour jeunes filles, etc.)

Femme juive Aujourd'hui

Femme juive Aujourd'hui

Tout au long de l'Histoire, le rôle joué par les femmes au sein des différentes civilisations fut plutôt linéaire : épouses et mères avant tout, elles restaient confinées dans l'ombre de leur foyer. Ce n'est qu'au cours des derniers siècles que la femme, hissée au même rang que l'homme par les façonneurs d'idéologies contemporaines, a vu sa place évoluer pour atteindre de manière presque identique celle de l'homme.

acheter ce livre

Avez-vous aimé ?
Newsletter Torah-Box Femmes

Pour recevoir chaque semaine les nouveaux cours et articles, inscrivez-vous dès maintenant :

24 Octobre 2021 - 18 Hechvan 5782

  • 07:22 Mise des Téfilines
  • 08:25 Lever du soleil
  • 13:35 Heure de milieu du jour
  • 18:43 Coucher du soleil
  • 19:29 Tombée de la nuit

Chabbath 'Hayé Sarah
Vendredi 29 Octobre 2021

Entrée à 18:17
Sortie à 19:22


Changer de ville