Question posée au Rav Zamir Cohen : "Nous parlons souvent de la venue du Machia'h, une période passionnante, nous voyons aujourd'hui les prophéties se réaliser devant nos yeux : pourquoi donc les religieux ne sont pas ouverts aux médias ? Il existe une sorte de rupture entre la religion et les médias... comment la combler ?"

Réponse en vidéo par le Rav Zamir Cohen, traduite pour vous par Torah-Box :

Voir la vidéo Télécharger la vidéo


Retranscription écrite par l'équipe Torah-Box :

"La télévision n'est pas incontournable.

Au contraire, je pense qu'aujourd'hui, les médias inondent les gens d'un surplus d'informations au point que les structures s'effondrent. Certains, qui ne regardent pas la télévision, écoutent les nouvelles tous les jours, ils ont la radio constamment allumée, à la maison, dans la voiture… Durant cette dernière année, sur 100% des informations qu'ils ont entendues, combien étaient réellement pertinentes ? Peut-être 2%. Les 98% restants d'informations sont non seulement superflus mais nocifs. Ils pèsent notamment sur le moral. Ce n'est pas bon d'écouter trop de malheurs, trop de catastrophes ; l'homme ressent que le monde est cruel et difficile alors que la réalité est bien plus calme. C'est pourquoi, les générations d'avant étaient beaucoup plus sereines. A mon avis, c'est également une des causes du grand nombre de tensions morales et même des maladies mentales qui touchent notre génération : angoisses, dépressions, etc.

Généralement, dans le monde de ceux qui observent les mitsvot, les gens ne s'informent pas à travers la télévision mais à travers les journaux ou encore les sites internet. Ils ont à la maison un internet parfaitement cachère, filtré. Il existe internet Native par exemple, qui bloque tout ce qui peut être négatif et internet Rimone qui est plus ouvert : il comprend cinq niveaux de filtre et avec un code, l'on peut passer d'un degré à l'autre. Il est indispensable, à mon avis, d'être vigilant et d'avoir, dans chaque maison, un filtre de Native ou de Rimone. Il existe également d'autres filtres, mais offrant une protection moindre. Celui qui recherche un filtre qui bloque davantage : Native. Celui qui recherche cinq niveaux, qu'il prenne internet Rimone. Je ne reçois de pourcentage ni des uns ni des autres. Mais, c'est à mon avis la juste chose à faire, marque de responsabilité tant vis-à-vis de soi que de ses enfants.

Quant aux nouvelles, il est suffisant de recevoir des informations de manière censurée. Il n'est pas nécessaire d'entendre chaque massacre qui se déroule en Syrie, etc.

Un autre point. Supposons que la télévision était objective dans ses rapports. Les quelques informations qu'elle transmet, aussi importantes soient-elles, ne justifient pas de s'exposer aux films, aux séries et à toutes les bêtises de la télévision. Ni nous, les adultes et encore moins les enfants. Qu'est-ce que les enfants ont besoin de voir toutes ces futilités ? Parfois, les parents sont assis avec leurs enfants  et leur cœur se pince : "Pourquoi mon enfant a besoin de voir une telle chose?" Et contre qui se mettent-ils en colère ? Contre le ministre de la communication. Qu'ils se mettent en colère contre eux-mêmes : pourquoi la télévision se trouve-t-elle à la maison ? Qu'ils sortent la télévision de chez eux et l'enfant ne sera pas exposé à ces choses-là !"

Rav Zamir COHEN - © Torah-Box