Logo Torah-Box
Communauté

Visite et consolation de la famille du soldat Benjamin Elmkayes z'l

Mis en ligne le Vendredi 17 Novembre 2023

Cette semaine, la communauté francophone a été frappée par la perte d’un de nos héros, tombé quelques jours avant son mariage, Benjamin Elmkayes. 

Perdre un enfant c’est déjà une douleur atroce, une plaie qui reste ouverte à vie, mais perdre un enfant à la veille de son mariage, c’est une souffrance innommable pour la famille entière. La vie de cette famille a basculé. En un instant les jours de grande joie se sont transformés en jours de profonde tristesse.

Benjamin était soldat isolé en Israël, sa famille vivait en France. Toujours attiré par la terre d’Israël, il avait fait son Alyia à l’âge de 16 ans, laissant derrière lui ses parents et ses 5 frères et sœurs. Son cœur a toujours appartenu à Israël, même si pour lui, ça voulait dire faire le sacrifice de quitter sa famille. Ce choix courageux lui a coûté la vie en ce mercredi 8 Novembre. Il laisse derrière lui des parents, des frères et sœurs tristes mais tellement fiers et dignes, et une fiancée qui devra apprendre à se reconstruire sans lui à ses côtés.

Ce dimanche, l’Admour de Ungvar, accompagné par une équipe de Torah-Box, est parti consoler la famille endeuillée, qui réside dans un hôtel à Jérusalem.

Le Rav a pris le temps de parler avec chaque membre endeuillé de la famille Elmkayes. Il les a bénis, les a écoutés, les a consolés, si tant est que cela soit possible. Il a guidé chacun des membres par des paroles de sagesse, des paroles de Torah. Dans ces moments de brouillard intense, où les personnes endeuillées ne savent pas quoi penser, quoi faire, ces mots sont d’un réconfort immense. Il a parlé au frère : « emmène des enfants au monde, ton frère ne pourra jamais le faire, aie un fils et nomme-le Binyamin. » Il a dit à la fiancée « prends le temps de te relever et sois une source d’aide et de force pour ceux dans le besoin. Tu es forte, tu as ce qu’il faut en toi. » Il a béni le papa d’une bonne santé et d’une protection particulière, cet homme dont la gentillesse se lit sur le visage. Il lui a également raconté que son père (l’Admour de Ungvar) était dans les camps de concentration à Auschwitz, lequel a vu toute sa famille décimer, il est resté seul survivant et sa réaction à la sortie des camps a été de dire « pourquoi je n’ai pas eu le mérite d’être pris moi aussi par Hachem car celui qui quitte ce monde pour la sanctification du Nom divin, a une place extrêmement élevée dans les Cieux. » Ces paroles qui peuvent paraître dures à entendre, ont eu l’effet d’une caresse pour ce papa qui sait désormais que son enfant a une place de choix aux côtés de D.ieu et Ses anges. Il a également béni et écouté la maman, cette femme si forte, fière de son fils, de l’homme qu’il était devenu, cette femme dont l’âme pure a été extrêmement touchée par la sincérité de cet échange. Elle ne faisait que répéter « Je vous suis infiniment reconnaissante, je vis des miracles, je ressens la force de la spiritualité. »

Elle nous a également fait part de sa décision de s’installer en Israël. C’était la volonté de son fils et à travers ce vœu qu’elle prend sur elle d’exaucer, elle le fait vivre et le rend heureux pour l’éternité.  

Nous n’avons pas idée à quel point cette Mitsva de consolation des endeuillés est puissante et forte. Il s’agit de leur insuffler de la vie et de l’amour au moment où ils en ont été privés. Sarah, la sœur unique de la fratrie nous l’a d’ailleurs exprimé avec beaucoup d’émotion : « tout cet élan de bonté, tout cet amour que nous recevons de parfaits inconnus, vous n’avez pas idée de la consolation que ça nous apporte. La douleur est là et elle le sera encore longtemps mais grâce à ce soutien que nous ressentons, nous voulons avancer, continuer de faire vivre Benjamin dans nos familles et au sein de ce peuple magnifique qu’il aimait tant. »

Torah-Box met un point d’honneur à visiter ces familles qui vivent un deuil. Accompagnés d’un Rav qui essaie toujours de trouver les mots justes pour réconforter et apaiser, nous aidons les endeuillés à supporter l’insupportable. 

Que nous ne connaissions plus de pertes au sein de notre peuple et qu’Hachem console cette famille parmi les endeuillés de Tsion.

Myriam H.
Rabbi Its'hak Abi'hssira, "Baba 'Haki"

Rabbi Its'hak Abi'hssira, "Baba 'Haki"

Biographie incontournable de l'un des leaders du Judaïsme marocain et pionnier-fondateur en Erets Israël. 

acheter ce livre télécharger sur iTunes

Avez-vous aimé ?
Newsletter Torah-Box

Pour recevoir chaque semaine les nouveaux cours et articles, inscrivez-vous dès maintenant :

23 Février 2024 - 14 Adar 5784

  • 05:59 Mise des Téfilines
  • 06:52 Lever du soleil
  • 12:23 Heure de milieu du jour
  • 17:55 Coucher du soleil
  • 18:34 Tombée de la nuit

Chabbath Tetsavé
Vendredi 23 Février 2024

Entrée à 17:37
Sortie à 18:37


Changer de ville