Semaine dernière, une délégation de rabbins français s’est rendue chez Rav Ovadia Yossef afin d’être béni de sa bouche et d’écouter des sujets d’actualité.

Le Gaon, Rav Ovadia Yossef a profité de l’occasion et a transformé la rencontre d’une manière inattendue, en leur demandant d’aider le parti Shass auprès des communautés françaises ayant fait leur aliyah.

A la tête de la délégation, se tenaient le rav Michel “Its’hak” Gugenheim, Grand-Rabbin de Paris, le Rav Ariel Messas, l’un des rabbins de la ville (et fils de l’ancien Grand-Rabbin de la capitale française et ami du Rav Ovadia Yossef, le Rav David Messas) et Joel Mergui, le président du Consistoire de France et cousin du ministre des services religieux, Yaacov Mergui.

 

Le parti Shass a commencé la semaine dernière sa campagne spéciale destinée au public francophone en Israël. Selon les estimations de Shass, parmi cette population, composée majoritairement de séfaradim et de juifs orientaux, il y aurait des milliers d’électeurs potentiels pour le parti.

Qui seront les talmidé ‘hakhamim ?

Le Gaon Rav Ovadia Yossef a commencé par un dvar Torah en rapport avec les évènements actuels et a parlé aux rabbins des prochaines élections : « Comme vous le savez, nous avons dans deux semaines les élections, et il y a des parties qui disent « tout pour moi », et d’autres qui disent « tout pour moi ». Que devons-nous faire ? Un homme intelligent doit réfléchir qui est pour la Torah ? Qui aime la Torah ? Qui agit pour la Torah ? Shass ! »

Rav Ovadia Yossef s’est alors tourné vers eux et leur a demandé : « Il y a, à Jérusalem et en Israël beaucoup de français venus de France. Je ne sais pas parler français, je parle hébreu. Et vous, bèn porat yossef, savez parler couramment français. Allez parler avec eux dans leur langue. » Et le Rav de rajouter : « Regardez mes enfants, les talmidé ‘hakhamim dans les yéchivot font vivre le monde, empêchent l’assimilation, empêchent toute mauvaise chose. Si vous allez parler avec eux, vous avez un grand salaire dans le ciel. "Ton salaire est très grand". »

Les rabbins français sont en contact permanent avec le Rav Ovadia Yossef. Au cours de l’année, des centaines de questions d’halakha provenant des communautés françaises arrivent chez le Rav Ovadia Yossef, ainsi que des délégations de rabbins et de gens des communautés venant se faire bénir de sa bouche.

Au cours de son discours, le Rav Ovadia Yossef a parlé du décret d’enrôlement à l’armée : « On veut décréter sur nous de les prendre (les bné yéchivot) à l’armée. Qui va étudier la Torah ? D’où allons-nous amener des talmidé ‘hakhamim qui dirigeront la génération ? Rabotay, influencez tous vos proches, tous vos amis, que tout le monde soutienne Shass, ceux qui protègent la Torah. Si vous protégez la Torah, la Torah vous protègera, la Torah vous sauvera. "Car à Ses anges Il a donné mission de te protéger en toutes tes voies", la Torah "protège et sauve". »

PS : l'équipe Torah-Box tient à préciser que cet article n'a rien de "politisé". Rav 'Ovadia Yossef ne parle d'élections qu'en l'honneur de la Torah, le parti religieux Shass (qui signifie "Talmud") veille, grâce ses sièges à la Knésset, à la diffusion de la Torah en Israël.

Rav ovadia Yossef tapote Joel Mergui du Consistoire

Rav Ovadia Yossef devant les délégués du Consistoire

Rav Ovadia Yossef chez lui devant les rabbins français