Souvenir d'une "Opération Soldats" datant d'Août 2014...

L’équipe Torah-Box se met en route cette fois vers Ashkélon. La destination, c’est l’hôpital Barzilaï qui dessert une population de 500.000 personnes quotidiennement. Dans les situations d’urgence, comme c’est le cas actuellement, l’hôpital Barzilaï dessert également la région autour de Gaza dans un rayon de sept kilomètres, qui subit depuis le retrait d’Israël de la bande de Gaza, des infiltrations terroristes et des tirs d’obus et de mortiers.

Avant de partir, l’équipe Torah-Box s’est mise en contact avec un aumônier de l’armée israélienne, qui les a avertis que les soldats étaient submergés de visites et de cadeaux. En vertu de quoi, l’aumônier a averti l’équipe Torah-Box que la visite ne serait autorisée que si les cadeaux apportés aux soldats étaient conséquents, de valeur...

Voir la vidéo Télécharger la vidéo

Après prise de renseignement, l’équipe se vit prier d’apporter aux soldats des tablettes. De chocolat, pensez-vous ? Vous vous trompez d’époque… Il s’agit de tablettes tactiles, censées remonter le moral de nos chers soldats. L’aumônier demanda également à l’équipe Torah-Box d’apporter des sidourim (livres de prière) en cuir et insérés dans des étuis à fermeture-éclair, idéal pour être transportés lors d'éventuels gardes ou combats.

Ni une, ni deux… Les budgets adéquats furent débloqués (merci à nos généreux donateurs de France, d’Israël et d’ailleurs…), les achats furent réalisés avec diligence et en route pour Ashkélon.

Nous tenons à remercier ici nos chers avrékhim (étudiants en Torah mariés) pour leur motivation sans faille à rendre visite aux soldats blessés ; en route, donc pour Ashkélon. Après une heure et demi de route, l’équipe Torah-Box arrive à destination, accompagnée des membres du collel de Torah-Box et des rabbanim Eliahou Uzan ainsi que Ra’hamim Ankri. Notons également la présence du Roch-collel (directeur du collel) rav Eliézer Falk.

Une fois n’est pas coutume, l’équipe Torah-Box est accompagnée d’un magicien. Que ne ferait-on pour donner un peu de sim’ha (joie) à nos valeureux combattants…

L’équipe Torah-Box, ses rabbanim, les avrekhim et leur Roch-collel, sans oublier bien sûr le prestidigitateur rentrent dans chaque chambre (il y a un soldat par chambre) et y restent à peu près dix minutes. Les soldats sont très contents et agréablement surpris des cadeaux que leur a concoctés l’équipe Torah-Box, et surtout, ils sourient... à notre plus grand plaisir également !

Rav Uzan, véritable symbole d’ahavat Israël (amour du prochain), demande aux soldats de le bénir ! On se serait attendu au contraire, à ce que ce soit lui qui les bénisse ! Mais non, explique rav Uzan, ce sont eux les tsadikim (les Justes). En effet, ces soldats risquent leur vie pour défendre le peuple juif face à la barbarie de ses impitoyables ennemis...

Il est 18h30 ; le temps du retour est arrivé. Fait remarquable, durant tout le temps qu’a duré la visite, soit deux heures et demi, il n’y pas eu d’alerte aux missiles. « Chlou’hé mitsva énan nizokim » (Les délégués d'une Mitsva ne subissent pas de dommage) [Kidouchin 39b). Le mérite de la grande mitsva de bikour holim (visite aux malades) a protégé l’équipe Torah-Box.

Nous conclurons par les mots du grand-rabbin d’Israël, rav Itshak Yossef : « Nous implorons Hachem de protéger et de sauver les soldats d’Israël, et de leur offrir la victoire. Puissions-nous mériter de voir prochainement la consolation de Tsion et de Jérusalem dans la paix et la sécurité ».

Torah-Box, parceque la mitsva de Bikour 'Holim (visite des malades) est l'une des plus précieuses de la Torah !
 

Vous souhaitez faire parti de nos prochaines activités de réconforts des soldats ? Contactez-nous

Vous souhaitez soutenir 1, 2 ou 10 soldats d'Israel à distance ? Cliquez-ici