A la fin de parachat Chela'h Lékha, la Torah nous parle de la mitsva de tsitsit. En quoi ce passage est-il lié aux deux sujets qui le précèdent [le cas d'une personne qui aurait fait de l'idolâtrie par erreur ; et l'histoire du mékochech (celui qui, alors que les Bénei Israël étaient dans le désert, a transgressé volontairement Chabbat)] ? Que dit Rachi à ce propos, et comment explique-t-il le mot tsitsit ? En quoi les tsitsit rappellent-ils toutes les mitsvot, et en quoi sont-ils si importants ? En quoi la répétition des mots "Ani Hachem Elokékhem" dans le dernier passouk du passage qui parle des tsitsit rappelle-t-elle le fait qu'à chaque mitsva est associée une immense récompense ?