Dans la paracha de 'Houkath, nous voyons qu'alors que les Bénei Israël ont soif, Hachem demande à Moché de parler à un rocher pour en faire sortir de l'eau, qu'au lieu de cela Moché frappe le rocher avec son bâton et que suite à ce geste, de l'eau jaillit du rocher ; mais -surtout- il est décidé que Moché n'entrera pas en Erets Israël. Pourquoi une telle sévérité ? A quoi servait le bâton de Moché ? En quoi était-il si précieux ? Le rocher que Moché a frappé contenait-il déjà de l'eau? En quoi les mots "vénatan mémav" permettent-ils de répondre à cette question, et de mieux comprendre pourquoi il n'était en fait pas nécessaire de frapper le rocher (il aurait suffit de lui parler) ? En quoi le fait que Moché ait dit aux Bénei Israël "chim'ou na hamorim" est-il étonnant ? Lorsque ceux-ci lui ont demandé de l'eau, méritaient-ils qu'il se mette en colère contre eux ? Pourquoi ? De quoi le peuple juif était-il si inquiet pour demander avec autant d'insistance à boire à Moché Rabbénou ? Réponses à ces questions d'après un commentaire du Drashoth Haran.