A travers la paracha de Massé, dans laquelle la Torah nous parle des villes de refuge, ce cours rappelle la force de la prière.