La paracha de Béchala'h traite de sujets très importants, qui devraient chacun être étudiés en profondeur, tant ils sont riches d'enseignement. L'un de ces thèmes est la keriat yam souf (l'ouverture de la Mer Rouge). La Guémara compare celle-ci au zivoug (mariage) et la parnassa (subsistance) de l'homme, en disant sur ces deux choses qu'elles sont  aussi difficiles que keriat yam souf. En quoi cette comparaison est-elle étonnante, et comment la comprendre ? Réponse à cette question à partir d'un passage du Midrash Chemot Rabba assez surprenant, car il semble impliquer que lorsque les Bénei Israël sont arrivés devant le Yam Souf, aucun des chefs de tribu n'a voulu accomplir l'ordre d'Hachem d'avancer...