La paracha de Chémot parle du premier exil des juifs, et du premier antisémitisme. Ya'acov Avinou a eu peur de cet exil, et il a transmis à ses enfants plusieurs messages à ne pas pas oublier durant toute cette période. Parmi eux: l'importance de se rappeler de la grandeur du Ben Israël; la nécessité de vouloir constamment à retourner en Erets Israël, et d'attendre le Machia'h dans la joie; l'importance de ne pas changer de noms, d'habits et de langue; la nécessité de faire preuve de retenue en exil, et de se rappeler alors qu'on n'est pas chez nous. Explications...