Le 'Houmach ne parle pas beaucoup de Tsipora, la femme de Moché Rabbénou. Pourtant, comme nous le voyons dans la paracha de Chémot, celle-ci a sauvé son mari. En effet, lorsqu'un malakh, ayant pris l'apparence d'un serpent, avale son mari jusqu'à la mila, celle-ci non seulement ne panique pas, mais en plus a une réaction parfaite: elle comprend bien (et rapidement) le message du malakh, et fait donc sans tarder la brith mila à son fils. Elle sauve ainsi son mari de la mort. Dans la société actuelle, on a plutôt tendance à paniquer, à ameuter, à se plaindre. Mais Tsipora a su, sans dire un mot, avoir la meilleure réaction: elle a observé, compris et agit...